R&D

Grenoble dans le top 3 des Villes européennes du Futur

Si Paris est devancée par Londres, dans le classement 2016/17 des Villes européennes du Futur effectué par le Financial Times, Grenoble prend la 3e place des villes européennes de sa catégorie, pour les investissements en provenance de l’étranger réalisés chez elle, améliorant son rang précédent de deux places. Auvergne-Rhône-Alpes apparaît quant à elle au 9e rang des grandes Régions européennes.

Grenoble figure au 3e rang, derrière les villes de Cork et Dundee, dans le classement « European Cities and Regions of the Future 2016/17 » établi par FDI Intelligence[1], une publication du quotidien britannique Financial Times. La métropole iséroise figure au classement des villes européennes de 100 000 à 350 000 habitants (Small European Cities of the Future) pour sa stratégie d’attractivité vis-à-vis des investisseurs étrangers, catégorie « FDI Strategy ». Une progression de deux places par rapport au résultat obtenu en 2014.

Pour Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes-Métropole, « Ce classement démontre une fois de plus l’attractivité de la région grenobloise, notamment autour de la filière numérique, des nouvelles énergies, des technologies médicales ou encore des écotechnologies. Il renforce notre volonté de construire la ville de demain en faisant de Grenoble-Alpes Métropole la métropole de la transition énergétique ».

Après Paris, en effet, c’est à Grenoble que l’on dénombre le plus grand nombre de brevets délivrés en France. Grenoble compte également le plus grand nombre de projets d’Investissement directs à l’Etranger (IDE) en R&D et conception, critères sur lesquels fDi Intelligence la place devant toutes les villes françaises analysées.

FDI Intelligence explique encore que « Grenoble est le foyer de huit centres de recherche nationaux et Forbes l’a nommée cinquième ville la plus innovante dans le monde en 2013. En Juin 2014, l’entreprise Mirantis aux États-Unis a ouvert un centre de recherche dans la ville, citant la réputation de Grenoble comme centre d’ingénierie et de connaissance industrielle pour expliquer son investissement ».

La région Auvergne-Rhône-Alpes est également à l’honneur dans le classement du Financial Times : elle apparaît au neuvième rang, juste derrière Paca, des grandes régions européennes (plus de 4 millions d’habitants) dans la catégorie Connectivity, établie sur la qualité des infrastructures de transport et de communication.

Ce classement permet à Yannick Neuder, président de l’AEPI et vice-président d’Auvergne-Rhône-Alpes « de trouver dans ces résultats la confirmation de l’attractivité de la métropole grenobloise, du département de l’Isère et de la Région. Nous devons en grande partie ce podium à l’innovation, aux universités de notre région et aux entreprises qui irriguent le développement économique de nos territoires  ».

Pour en savoir plus : www.fdiintelligence.com

———————————

[1] FDi Intelligence est une division spécialisée du Financial Times fournissant analyses et informations sur les territoires et les leaders de l’industrie, leur expansion transfrontalière, les investissements à l’étranger, leur implication dans le domaine de l’environnement. FDi Intelligence mesure l’attractivité des villes et des territoires à partir de différents paramètres, tels que le potentiel économique, les conditions et le coût de travail, ou encore la qualité des infrastructures. 294 villes et 148 régions européennes sont prises en compte dans ce classement.

 

VOIR AUSSI