Énergie

DIFFUSELEC sur la voie de leds intelligentes

L’éclairage représente encore malgré les innovations développées depuis une vingtaine d’années, environ 10% de la consommation d’électricité en France, soient chaque année  49 téraWatt/heure.  Pour la Réglementation Thermique 2012 qui met l’accent sur l’isolation et sur le chauffage, l’éclairage est un poste sur lequel il faut peser. C’est possible avec de nouveaux outils d’éclairage, lampes basse consommation et leds, mais aussi avec des systèmes de gestion.

Le projet SMARTLIGHT ( lumière intelligente)  cherche à développer une gamme de produits d’éclairage simples à mettre en place  ( branche et fonctionne)  pour remplacer les éclairages actuels.  Les luminaires développés seront dotés de détecteurs de présence, d’un capteur de lumière naturelle, d’un outil de transmission  sans fil et d’une intelligence embarquée.

Le programme SMARTLIGHT est d’un montant de  6,1 millions d’euros, dont une financement de 2,6 millions d’euros.  L’objectif est d’automatiser le système d’éclairage  pour l’adapter rigoureusement aux usages: présence , absence, niveau de lumière nécessaire.  DIFFUSELEC  coordonnera  le projet et développera le sous ensemble avec le CEA-LETI ( Grenoble)  qui travaillera sur la conception des antennes, le traitement des signaux des capteurs et les logiciels. D’autres partenaires seront impliqués: ADWAVE pour les cartes électroniques; LACROIX ELECTRONICS ( assemblage des composants); ANIMETUD ( cartes LED) , PISEO ( plate forme de mesure spécialisée dans les questions d’éclairage) et ORA ( pôle optique Rhône-Alpes).

Verrous technologiques

Le projet doit permettre de lever les principaux verrous technologiques c’est à dire l’intégration des capteurs directement dans le luminaire. L’antenne communicante devra être dimensionnée pour tenir dans un espace réduit.  SMARTLIGHT doit  permettre de développer quatre produits:

– un plafonnier pour l’éclairage de bâtiments tertiaires;

– un pavé à LED pour l’éclairage des bâtiments tertiaires;

– un luminaire pour les bâtiments industriels;

– un luminaire pour l’éclairage extérieur.

Les produits seront testés sur quatre sites: une plate forme logistique dans l’Ain, un stade dans la région Rhône-Alpes, pour  l’éclairage public de la commune d’Ambérieux d’Azergues ( Rhône)  et pour l’éclairage du futur site de DIFFUSELEC à CHANEINS, dans l’AIN.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI