Economie circulaire : Cycl-Add booste le plastique recyclé

Dans le cadre de son projet TEHP (Territoire à Energie Humaine Positive), la société Cycl-Add, implantée dans la Plastics Vallée s’attaque à la création d’une filière locale de recyclage des produits plastiques volumineux, grâce à une innovation de rupture.

Les produits plastiques volumineux (salons de jardin, jouets d’extérieur, jardinières et pots de fleurs…) sont actuellement en principe déposés en déchèteries dans une benne « tout venant », puis enfouis ou incinérés. La start-up Cycl-Add, basée dans la Plastics Vallée à Maillat, dans l’Ain, a mis au point des procédés permettant de recycler de tels produits plastiques. Elle a ainsi formulé une gamme de « boosters » de propriétés pour ces plastiques, des additifs eux aussi fabriqués à partir de déchets industriels (notamment des encres, des poudres epoxy…).

Casiers à bouteille en plastique recyclé boosté par Cycl-Add. ©Cycl-Add - Enviscope.com
Casiers à bouteille en plastique recyclé boosté par Cycl-Add. ©Cycl-Add

Performances améliorées

« Avec ces boosters, nous améliorons le « module » du plastique, ce qui rend possible des produits qui ne l’étaient pas avec du plastique vierge, se réjouit Hervé Guerry, président de Cycl-Add. Nous pouvons par exemple colorer le matériau, lui donner un aspect ardoise, lui conférer des propriétés anti-UV, mais surtout, nous avons réussi à mélanger différents types de plastiques et à obtenir des matériaux plastiques homogènes, eux-mêmes recyclables quasi indéfiniment ».

Dans le cadre du projet, l’entreprise a proposé qu’une benne spécifique soit installée dans les déchèteries du territoire de Haut Bugey Agglomération pour collecter ces gros produits plastiques en fin de vie. Après un tri et une récupération, les produits seront recyclés avec différents partenaires afin de mettre en place une économie circulaire.

Mobilisation générale

Mais le projet ne s’arrête pas là : partant du constat que les élèves de la Plastics Vallée connaissent peu le plastique et son industrie locale, de même que le recyclage, l’économie circulaire, et en général les métiers de l’industrie, l’entreprise a en effet souhaité fédérer l’ensemble des ressources de son territoire autour du recyclage du plastique : industriels et institutionnels, certes, mais aussi citoyens volontaires et toute la communauté éducative, de l’école primaire au post-bac, y compris les voies professionnelles.

« Chaque école, collège, lycée, formation peut participer à ce projet par de multiples initiatives permettant d’apporter aux élèves des connaissances, une découverte des métiers industriels, une formation aux comportements citoyens écoresponsables et la possibilité de renforcer les liens d’une scolarité continue et cohérente », détaille Hervé Guerry. Toutes les structures travailleront ensemble à travers de multiples initiatives : conférences d’industriels et d’élèves de voies professionnelles ou de l’INSA vers les élèves plus jeunes, visites d’entreprises, projets internes pluridisciplinaires… « Le projet aboutira à une réalisation concrète : nous comptons fabriquer un objet en matière plastique à partir d’objets collectés dans les structures éducatives, qui sera remis aux élèves et structures impliquées lors d’une soirée en fin d’année scolaire. »

Coup de coeur

Le projet TEHP s’est vu décerner un Prix Coup de Coeur lors des rencontres régionales de l’économie circulaire, le 4 juin dernier à lyon. Cycl-Add achève actuellement l’installation de son unité de production, la première en France spécialisée dans le recyclage des poudres epoxy. « Nous prévoyons ensuite de lever des fonds d’ici deux ans pour nous développer à l’export », précise Hervé Guerry.

VOIR AUSSI