EnPhase : innovation continue pour le photovoltaïque

Raghu Belur, cofondateur d’Enphase ( photo Enphase)
Martin Fornage, cofondateur d’Enphase, ( photo Enphase)

La société américaine Enphase, basée à Lyon,  spécialiste des micro onduleurs, développe des solutions de stockage, d’autoconsommation et vise notamment les marchés français et suisse.

L’entreprise californienne implantée en région lyonnaise depuis 2011conforte son positionnement dans le domaine de la gestion intelligente de l’électricité photovoltaïque. L’entreprise a été fondée par le Français Martin Fornage, et par Raghu Belur, un Indien,  qui se sont rencontrés dans la Silicone Valley. «  L’objectif des deux  fondateurs : appliquer les démarches IT  au secteur de l’électricité, de la production photovoltaïque à la gestion, en passant par la domotique.”  explique Vincent Combaret, responsable tecnnique et support d’Enphase en France
L’entreprise a percé grâce à ses micro-onduleurs, qui transforme au niveau de chaque panneau le courant continue en courant  alternatif. Cette transformation  près de la production par les photons, améliore le rendement et rend les panneaux plus indépendants les ns des autres. En effet un onduleur centralisés, un défaut sur un panneau peut affecter la production de toute l’installation.

Des onduleurs aux batteries

Enphase a élargi la gamme de ses innovations, en appliquant ses recettes à d’autres étapes de la production photovoltaïque. La courant, une fois produit, peut-être écoulé sur le réseau, mais il sera de plus en plus consommé sur place.  Là encore l’intelligence des solutions IT est nécessaire. Il faut en effet optimiser le stockage, la vente, mais aussi les usages nombreux à l’intérieur d’une habitation ou d’un bâtiment. Enphase a développé des solutions de batteries, modulaires, pour  un stockage intelligent, pour des installations de dimensions variées.

Ces innovations permettent à Enphase de bénéficier du décollage du photovoltaïque. La baisse du cout des installations rapproche le prix de l’électricité solaire du prix du marché. «  C’est le cas dans des régions du Midi de la France, ce sera bientôt le cas à Lyon. C’est le cas en Suisse, où l’électricité est deux  fois plus chère qu’en France, sauf dans le canton du Valais » explique Vincent Combaret. Le photovoltaïque a de l’avenir.

 

VOIR AUSSI