Réacteurs à neutrons rapides : la France poursuit la recherche


La recherche sur les réacteurs à neutrons rapides se poursuit en France, notamment dans le cadre du CEA.

L’arrêt de Superphénix en 1997 a été un moment historique dans l’histoire du nucléaire en France. Une brèche dans la muraille du "tout nucléaire". Un point de non retour. Pour beaucoup avec la fin de SuperPhénix, la France allait sortir du nucléaire, ou pour le moins, ne pas en ouvrir une nouvelle page.

La France a pendant longtemps été en tête des recherches sur les réacteurs à neutrons rapides (RNR). Elle a développé cette technologie avec des réacteurs de recherche de plus en plus puissants : Rapsodie (40 MW), Phénix (250 MW) et Superphénix (1240 MW).

En 2018, malgré l'arrêt et le démantèlement de Superphénix, les recherches sur les RNR n’ont pas été abandonnées. Les enjeux restent les mêmes. Les réacteurs à neutrons rapides permettent de recycler les matériaux fissiles issus de la réaction nucléaire et ainsi, de ne pas s’en tenir à l’utilisation du seul uranium enrichi et de réduire les volumes de déchets. Les réserves de combustible disponibles sont ainsi étendues à l'uranium même appauvri et au plutonium qui peut à nouveau produire de l’énergie. Un avantage supplémentaire est mis en avant depuis quelques années : les RNR ont, comme les autres technologies nucléaires,  l'avantage d’être peu producteurs de carbone. C’est cet atout qui explique qu’aux Etats-Unis, l’exploitation prolongée des centrales nucléaires est avancée comme instrument de lutte contre le changement climatique. C’est cet atout qui maintient le nucléaire dans l’agenda énergétique français y compris dans la Loi pour la Transition Energétique pour la Croissance Verte (TEPCV) votée en 2015.

Ceci explique que le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives) travaille fortement sur le développement des réacteurs à neutrons rapides refroidis au sodium. Son programme de recherche pour un réacteur prototype de nouvelle génération, la génération IV, doit  passer de la définition d’un Avant Projet Sommaire (APS) à un Avant Projet Définitif. Le programme vise notamment à qualifier les briques qui permettront de construire un jour les successeurs des réacteurs actuels.

«  Le CEA travaille sur ce programme avec 14 partenaires industriels dont le rôle est de prendre en charge, d'assurer la fiabilité des divers éléments qui, assemblés, permettraient de construire des RNR à la fois fiables sur le plan technique et concurrentiel dans un environnement où les énergies renouvelables seront montées en charge. » explique Nicolas Devictor, responsable du Programme de la Génération IV des réacteurs au CEA.

Le consortium comprend bien sûr Framatome, en charge des parties nucléaires, réacteurs et circuits, et EDF en tant qu’exploitant de Superphénix, et exploitant historique du nucléaire en France. Bouygues suit les dossiers de Génie civil qui représentent une part importante des  investissements.  « Il convient aussi de maintenir, de stimuler tout un tissu de petites et moyennes entreprises qui doivent conserver les compétences nécessaires à la conduite d’un projet de réacteur à neutrons rapides », précise Nicolas Devictor.

Les  travaux des spécialistes français sont menés en lien avec d’autres pays. La France a noué des liens avec le Japon. Après la catastrophe de Fukushima, le pays, confronté à une remise en cause de son modèle énergétique et de son modèle nucléaire, se pose la question d’un nucléaire plus durable, produisant moins de déchets, plus sûr. Le Japon travaille avec la France sur la mise au point de nouveaux réacteurs RNR refroidis au sodium avec comme objectif un réacteur de 600 MW.

Les spécialistes français coopèrent aussi avec leurs collègues américains. Le CEA a récemment signé une déclaration d’intérêt avec le Département américain de l’Energie, pour développer des recherches communes. Les Etats-Unis cependant, n’accordent pas la priorité à la réalisation d’un Réacteur à neutrons rapides, destiné à produire de l’électricité. Ils privilégient plutôt le développement d’un réacteur d’irradiation permettant de qualifier des combustibles avancés proposés par les industriels américains, et en particulier pour transmuter les déchets de fissions, pour en réduire leur volume et la durée de leurs radiations.

 





Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Biomimétisme : ce que peuvent apprendre les pucerons

L’étude de pucerons ennemis de nombreuses cultures  permet de mieux connaitre leur appareil buccal complexe,  un outil qui pourrait aider à imaginer de nouveaux outils de perçage. Yvan Rahbé, directeur de recherche à l’INRA travaille au sein du laboratoire mixte INRA-INSA de Lyon, UMR5240 CNRS INSA-Lyon MAP Microbiologie, Adaptation, Pathogénie. Afin d’expliquer les mécanismes des  » maladies » des […]


Le biomimétisme permet d’imaginer de nouvelles gestions de l’énergie

Christophe Menezo,  enseignant chercheur à l’Université de Savoie – Mont Blanc, dans la filière énergie environnement  était invité de la conférence organisée par IESF Rhône. Auteur d’un ouvrage récent sur le bio-mimétisme, il a évoqué les rapports entre des organismes vivants et les défis énergétiques actuels. Christophe Menezo, enseignant chercheur à l’Université de Savoie-Mont Blanc, […]


Ingénierie des territoires : Pierre Jarlier ( maire de Saint-Flour) président du CEREMA

Pierre Jarlier, maire de Saint-Flour, président de Saint-Flour Communauté, ancien Sénateur et vice-président de l’Association des maires de France, a été élu ce vendredi président du conseil d’administration du Cerema. Pierre Jarlier succède à Patricia Blanc, directrice générale de l’Agence de l’eau Seine-Normandie élue le 21 décembre 2017 pour assurer la présidence, après la démission […]


Le Cluster Eco-Energies incite ses adhérents à développer des offres globales

Le Cluster Eco Energies Auvergne-Rhône-Alpes dédié  à l’éco-bâtiment, fort de son expérience dans la création de groupements, élargit à tous ses adhérents une démarche qui mène les entreprises jusqu’à la conclusion de marchés. Bruno Dehan, élu président du Cluster Eco Energies lors de l’assemblée du mois de juin, entend bien faire évoluer le cluster vers […]


Enlèvement des ordures ménagères : la justice annule les taux 2016 de la Métropole de Lyon

Comme chaque année depuis 2011, à la demande de l’association de contribuables Canol, le tribunal administratif  de Lyon a prononcé l’annulation du vote des taux de Taxe d’Enlèvement des Ordures ménagères (TEOM) adopté en 2016 par les élus métropolitains. Les taux votés en 2016 par les élus ont généré un excédent de recettes par rapport […]


Chasse : un bilan flou pour le plan de la Région

Lors de la dernière assemblée plénière du Conseil régional, l’exécutif a présenté un bilan du plan chasse, un bilan un peu flou. En septembre 2016, Auvergne-Rhône-Alpes a signé avec les fédérations de chasseurs une convention  de trois ans avec quatre objectifs : préservation de la biodiversité, communication et partage de l’espace, Plan chasse, équipements cynégétiques. […]


Pollutec 2018 : Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises invite dix entreprises

Auvergne-Rhône-Alpes entreprises souhaite inviter dix entreprises régionales sur son stand pour exposer leur projet innovant dans quatre domaines spécifiques : ville durable, industrie durable et du futur, agriculture, hôpital et développement durable. Dans le cadre du Salon Pollutec qui se déroulera du 27 novembre au 30 novembre prochain à Lyon, Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises sera présente avec un […]


Economie circulaire : Techtera et le Club Recit lancent un recensement du gisement de déchets industriels textiles

Identifier les gisements à traiter pour en permettre la massification et rendre un processus de recyclage ou de valorisation viable, telles sont les étapes nécessaires à la constitution d’une filière de valorisation des déchets textiles, objectif du Club Recit. Depuis sa création début 2017, le club Recit (Recyclage et Economie Circulaire dans l’Industrie Textile) du pôle de […]


Vallée de la Chimie : Plus de 300 millions d’euros d’investissements annoncés

Aux 300 millions d’euros déjà investis par les acteurs publics et privés de 2012 à 2016 viendront s’ajouter 300 millions d’euros supplémentaires sur les 4 prochaines années, annonce la Métropole de Lyon. Projet majeur au centre de la politique de développement économique et d’aménagement portée par la Métropole de Lyon, la Vallée de la Chimie […]


Une piste de luge quatre saisons aux Sept Laux-Pleynet

En Belledonne, la station de montagne des Sept-Laux-Pleynet, a inauguré une piste de luge toutes saisons réalisée par la société Caratelli, filiale de Serfim. L’équipement permet de maintenir une attractivité en s’adaptant aux effets du changement climatique. L’opération réalisée par la société Caratelli (groupe Serfim) a été cofinancée par la Communauté de communes Le Grésivaudan […]


Vallée du Plastique : Triveo conjugue insertion et recyclage

Depuis 2014, la société Trivéo créée par quatre collecteurs de plastiques, a recyclé plus de 2000 tonnes de déchets plastiques complexes. La société est spécialisée dans le traitement de plastiques contenant des éléments métallique. Elle permet d’employer chaque année 25 personnes dans le cadre d’une démarche d’insertion.


Nucléaire : mieux anticiper accident et changement climatique

La  commission d’enquête parlementaire sur le nucléaire demande une meilleure prise en compte des risques d’accidents. Le commission qui a rendu son rapport jeudi 5 juillet, demande d’accélérer la mise en place des plans d’évacuation des populations en remplacement des actuels plans limités aux riverains les plus proches. Les Les Plans particulier d’intervention (PPI) sont […]


Auvergne Rhône-Alpes : le MEDEF veut donner du poids aux territoires

Le MEDEF entend donner plus de poids aux régions et aux territoires. C’est l’ambition de Patrick Martin, président régional, devenu vice-président délégué et trésorier au niveau national qui souligne l’importance d’Auvergne Rhône-Alpes, dans les domaines de l’industrie et de l’énergie. Le Medef Auvergne Rhône-Alpes, se retrouve dans les prochaines orientations du MEDEF qui donneront une […]


Eau : le comité de bassin Rhône-Méditerranée s’alarme de ses restrictions de budget

Une nouvelle fois , le comité de bassin Rhône -Méditerranée réagit aux réductions de moyens financiers décidées par l’Etat alors que le bassin du Rhône, et les bassins des fleuves côtiers sont déjà très sensibles aux effets du réchauffement climatique. Ces dernières années déjà, l’Etat avait restreint les moyens des agences de l’eau. L’Etat a […]


Rhône Méditerranée Corse : le Comité de Bassin met en cause l’Etat

Le comité de bassin , « Parlement de l’eau », réunit  165 membres : 40 % d’élus des collectivités, 40 % d’usagers, 20 % de représentants de l’Etat, pour débattre de la gestion de la ressource en eau et de la protection des milieux naturels aquatiques. Il s’adresse au secrétaire d’Etat à la Transition Ecologique en rappelant […]