Région Sud

Espoir pour les travaux de la ligne Grenoble-Gap

La Région Auvergne-Rhône-Alpes et l’État ont affirmé être prêts à financer les travaux urgents, et les cheminots affirment qu’il est encore temps de les réaliser pour éviter la fermeture annoncée pour 2020. Le Collectif de l’Étoile ferroviaire de Veynes appelle au rassemblement devant la préfecture de Gap jeudi 26 septembre à 15h, à l’heure où se tiendra un comité de pilotage.

Il reste 1,5 M€ à trouver pour financer les travaux urgents de restauration de la ligne TER Grenoble-Gap. ©Jvillafruela (CC BY-SA 3.0)

Le Collectif de l’Étoile ferroviaire de Veynes estime que les données techniques de la ligne Grenoble-Gap rendues publiques montrent que le montant de 1,5 M€ restant à trouver pour financer les travaux urgents sur la ligne Grenoble -Gap « est dérisoire ». Le montant total des travaux est, lui, évalué à 4,8 M€. Le secrétaire d’État aux transports Jean-Baptiste Djebbari a déclaré dans le Dauphiné libéré : « si chaque partie prenante est volontaire pour aller vers un aménagement de voie, l’État prendra pleinement sa part ». La Région a pour sa part affirmé au Collectif être prête à faire de même. Grenoble Alpes Métropole et le Département de l’Isère avaient déjà annoncé et chiffré leur engagement.

Le comité de pilotage prévu en préfecture de Gap ce jeudi 26 septembre sous l’égide du préfet de Région Sud devrait donc enfin programmer les travaux qui permettront de faire circuler les TER, mais aussi le train de nuit Paris-Briançon pendant la fermeture du tronçon Valence-Gap pour travaux pendant neuf mois en 2021. Les annonces de l’État impliquent que les travaux urgents soient réalisés dès l’année 2020.

VOIR AUSSI