Actualités

Les engagements déplacés des collectivités

Certains crient haut et fort à l’asphyxie, à l’Etat qui étrangle. Mais soucieux de communication, ils n’en finissent pas d’engager les collectivités dans des opérations injustifiées.

C’est ainsi que la Région Rhône-Alpes, le Grand Lyon, ont cautionné financièrement  le déménagement de la chaine publique européenne Euronews d’Ecully à Lyon. Il fallait remplir le quartier de Confluence, il fallait conserver à Lyon cette chaine présentée – argument étrange dans une démocratie, comme un outil de communication pour Lyon et la Région. Il est évident que la marge de manoeuvre d’un tel média est à priori limitée.

Les aides accordées à Euronews pour faire face à un loyer en hausse, ont été transformées en participation ! Avec comme conditions explicites que ce média sera un outil de valorisation d’image!

C’est une autre gymnastique que propose le Président du Conseil général du Rhône en proposant de garantir un emprunt que souscriraient des investisseurs engagés dans le projet de Grand Stade de l’OL. Même précaution: en cas de difficultés, le Département pourrait récupérer des actions du futur complexe de spectacles bénéficiant d’un statut d’intérêt général. Car ce n’est pas de sport qu’il s’agit, mais bien de spectacles sportifs ou non!

Ces investissements subrepticement réalisés démontrent bien les dérapages financiers et démocratiques auxquels se livrent parfois des collectivités trop peu contrôlées.

Et l’on se demande comment financer la transition énergétique, comme financer l’Eco Campus de la Doua, comment améliorer celui de Bron, dont la rénovation tarde à démarrer. On se demande comment seront rénovées des milliers de copropriétés, comment la précarité énergétique sera prise en charge. Ces importants sujets ne bénéficient pas du label ” intérêt général”. Et encore moins du label ” communication”

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI