Énergie

Exploitation des centrales nucléaires au-delà de 40 ans : les visites décennales se poursuivent

     La stratégie énergétique et électrique définie par l’Etat,  prévoit le développement des énergies renouvelables,  mais aussi du nucléaire, avec de nouvelles générations de réacteurs. Ces nouvelles générations ne devraient pas délivrer leur électricité avant 2040 environ, et la stratégie nationale actuelle prévoit la prolongation des centrales actuelles, au moins jusqu’à cette date.

L’Autorité de Sureté Nucléaire a pour mission de contrôler les conditions qui permettent aux centrales nucléaires d’être exploitées au delà des quarante premières années de leur fonctionnement.  L’ASN rappelle souvent que le cap des 40 années, n’a jamais été un plafond, de nombreuses centrales dans le monde étant déjà exploitées au delà de cette durée.

Le feu vert ne peut être donné par l’Autorité qu’au terme de la quatrième visite décennale. Ce quatrième réexamen périodique des réacteurs de 900 MWe se traduit par des  demandes d’améliorations significatives de la sûreté. Ces améliorations mobilisent toute la filière nucléaire, exploitant EDF, et entreprises sous-traitantes.

Pour L’ASN les quatrièmes visites décennales “ se déroulent de manière plutôt satisfaisante jusqu’à présent.” La première centrale de 900 MW a avoir  été visitée pour sa quatrième visite décennale a été  réacteur 1 de Tricastin. Cette première visite des 40 ans,  a donné lieu à des recommandations et demandes de l’ASN à EDF.

Une enquête publique achevée pour Tricastin 1

 

Cette visite est suivie d’une  enquête publique sur les dispositions prévues par EDF pour la poursuite de fonctionnement au-delà de 35 ans. Cette enquête  a eu lieu en 2022 sur Tricastin 1. Elle a duré un mois dans un périmètre de 5 kilomètres autour de la centrale et avec une notification aux communes dans un rayon de 20 kilomètres. Cette première enquête publique a fait l’objet d’une participation importante du public  :  30 802 visiteurs et 1 834 contributions majoritairement dématérialisées. La commission d’enquête a émis en avril 2022 un avis favorable aux dispositions prévues par EDF. L’ASN prendra position sur le rapport de conclusion de réexamen et prescrira par décision les conditions de cette poursuite de fonctionnement.

Quatre visites décennales ont eu lieu en 2021 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes sur la centrale du Bugey (réacteurs 2, 3 et 5) et sur la centrale de Tricastin (réacteur 2). Sur le même principe, une enquête publique sera conduite sur la centrale du Bugey fin 2022-début 2023.  L’ASN a mis en place un plan de contrôle renforcé pour les quatrièmes visites décennales en raison du nombre important de modifications prévues dans le cadre du 4ème réexamen périodique.

 

VOIR AUSSI