Construction et aménagement

Métropole de Lyon : Feu vert pour le déclassement des autoroutes A6-A7

Métropole de Lyon : Feu vert pour le déclassement des autoroutes A6-A7

Le Secrétaire d’Etat aux Tranports a donné son accord pour l’engagement du déclassement des autoroutes A 6 et A 7 dans la traversée de la Métropole de Lyon.

C’était une aberration décidée par la folie des grandeurs de Louis Pradel, maire de Lyon dans les années soixante : comme en Californie, les autoroutes desservant l’agglomération de Lyon devaient passer dans le cente ville. Le choix était strictement opposé aux choix fait dans toutes les grandes agglomérations imaginant des contournements, des tangentes, des autoroutes périphériques à grande distance du coeur de l’aggloméation.

Pendant un demi-siècle, le passage contraint par l’autoroute sous le tunnel de Fourvière a généré des bouchons connus dans le monde entier générant en plein centre ville une intense pollution atmosphérique, des effets sur la santé de dizaines de milliers de riverains.

Il y a quelque années Gérard Collomb, maire de Lyon a rouvert le dossier avec succès. Le président de la Métropole se félicite ce mercredi de l’accord obtenu ce mardi 3 mai par lettre signée du Secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, Alain Vidalies. C’est une avancée historique qui marque une étape majeure dans la lutte pour la suppression de l’autoroute en ville, à Lyon, ainsi qu’entre Limonest et Pierre-Bénite.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI