Environnement

Agriculteurs : l’avenir sera sociétal et agro-écologique

Agriculteurs : l’avenir sera sociétal et agro-écologique

Les agriculteurs qui s’installent le font de plus en plus dans des formes collectives, en intégrant les objectifs des territoires et de l’agro-écologie. Les installations ne compensent que la moitié des départs en Rhône-Alpes mais de nouvelles tendances se dessinent. Les installations progressent en 2013 dans le Rhône.

Produire de la nourriture près des marchés, produire de la biomasse, du bio-méthane, entretenir la biodiversité, gérer l’eau, occuper les territoires, entretenir l’espace: ces défis, l’agriculture entend les relever. Les jeunes qui s’installent en particulier, surtout à l’occasion du mois de l’installation en agriculture, qui aura lieu en février.
L’installation est un défi. En quarante ans , deux exploitations sur trois en France ont disparu a rappelé Raymond Vial, président de la Chambre d’agriculture de la Loire, en charge du dossier “installation” à la Chambre d’Agriculture de Rhône-Alpes, mais aussi au niveau national. En Rhône-Alpes, 18 000 installations ont disparu en dix ans.  Le solde départs-installations est négatif  partout.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI