Énergie

Gaz de schistes: le débat national ne fait rien avancer

La synthèse du débat national sur la transition énergétique ne fait pas état de la moindre avancée sur le dossier des gaz de schistes.  Elle rappelle, ce que tout le monde savir, que ” la loi du 11 juillet 2011 a interdit l’exploration et l’exploitation des mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux par fracturation hydraulique, seule technique aujourd’hui disponible.” La synthèse, et selon elle, les débats, n’ont pas fait mention des évolutions mondiales dans le secteur des énergies non conventionnelles, ni sur le plan des ressources, ni sur celui des technologies, ni sur celui des enjeux économiques.

La synthèse sans entrer dans le moindre détail, sans rappeler les positions,  note que ” la plupart des acteurs s’accorde sur la nécessité de réaliser une étude de l’impact socioéconomique (tourisme, emploi, prix de l’énergie), environnemental et climatique de l’exploitation des gaz de schiste, incluant une analyse complète du cycle de vie. D’autres s’opposent à cette étude, considérant que les gaz et huiles non conventionnels ont des impacts environnementaux et climatiques négatifs qui justifient à eux seuls de ne pas les exploiter.
Plus loin la synthèse rappelle que ” certains acteurs souhaitent que soient poursuivies les recherches en vue de la production de connaissances, d’autres en vue d’une exploitation possible de gaz et huiles non conventionnels sur le territoire français. D’autres soulignent que son exploitation ne contribuerait qu’à retarder l’action vers une économie sobre en énergie et en carbone et vers le développement des énergies renouvelables dont nous aurons besoin in fine.

VOIR AUSSI