Énergie

GreEn innovera dans les énergie décarbonées

Le pôle GreEn (Grenoble Energie) est conçu comme un pôle d’excellence autour des énergies non émettrices de gaz à effet de serre d’origine fossile. Il englobera le photovoltaïque, l’hydrogène, la biomasse, mais aussi des thématiques comme le stockage, et le véhicule électrique. Le nucellaire est inclus dans le périmètre. Il prendre an charge trois priorités nationales : le développement de la filière photovoltaïque dont la France réalise qu’elle sera stratégique sur le plan mondial ; le transport électrique, et la sécurité des nanotechnologies.

Le pôle devrait réunir 1500 étudiants, 2000 chercheurs. Il rassemblera Grenoble INP, l’Université Joseph Fourier, Grenoble Ecole de Management pour les activités d’enseignement. Les laboratoires seront ceux du CEA Grenoble en particulier le LITEN (Laboratoire d’Innovation pour les Technologies des Energies nouvelles et nanomatériaux) et le Direction déléguée aux activités Nucléaires (DEN) du CEA. Il réunira aussi les laboratoires situés à l’Institut National de l’Energie Solaire (Savoie Techno lac), le Consortium de recherche pour l’Emergence de technologies Avancées, CRETA, du CNRS) et la plate-forme expérimentale d’études et de recherche sur l’énergie Nucléaire du CNRS.

Des industriels seront engagés dans le pôle : PSA Peugeot Citroën, Nissan, Renault, seront présents pour les transports. Des entreprises seront partenaires : Alstom pour les transports ferroviaires, Air Liquide (hydrogène), Schneider Electric (électricité), Photowatt (cellules photovoltaïques) ; EDF Energies Nouvelles ; Total (solaire photovoltaïque) Areva (nucléaire, éolien), GDF Suez, gaz et Electricité de Grenoble

VOIR AUSSI