Biotope

Guy Chaumereuil, nouveau président du Parc national de la Vanoise

Guy Chaumereuil a été élu président du Parc National, alors que ce dernier entame la dernière ligne droite avant l’adhésion des communes au projet de charte.

CA du Parc national de la Vanoise - 9 juillet 2014 à AussoisAncien journaliste, ancien chroniqueur montagne de France Info, exdirecteur de la Fédération des clubs alpins puis de la Grande Traversée des Alpes, Guy Chaumereuil, 63 ans, a été élu président du Conseil d’administration du Parc national de la Vanoise, ce 9 juillet. Il succède à Alain Marnezy, maire
d’Aussois, qui a atteint  la limite d’âge.

Le mandat du nouveau président est a priori limité dans le temps, l’ensemble des administrateurs devant être renouvelé au printemps 2015. Le nouveau président est membre du Conseil d’administration au titre de personnalité à compétence nationale. Par son expérience en matière de préservation de la
montagne, de tourisme et de communication, il bénéficie de la confiance des élus locaux, explique le communiqué du Parc.

Les douze prochains mois seront marqués, dès l’automne par le lancement de la procédure d’adhésion des communes à la nouvelle charte Le Parc de la Vanoise est engagé dans la procédure d’adhésion au projet de charte qui définit la politique de protection, de préservation et de développement durable à 15 ans. le projet de charte âprement discuté, est  aujourd’hui sur  la table du Conseil d’État, avant signature du décret d’approbation par le Premier ministre et saisine des 29 communes concernées par le préfet de la Savoie pour adhésion à la charte et constitution de la nouvelle « aire d’adhésion » du parc national. Il s’agira dès cette consultation de la traduire dans le concret auprès et avec les collectivités.

Le projet de charte n’a pas été voté par les représentants de communes et du Conseil général, opposés aux orientations qui selon eux ne laissent pas une place assez large au développement du tourisme, en particulier l’hiver. Guy Chaumereuil a appelé les acteurs et partenaires du Parc à démontrer « leur capacité à la fois à assumer leur propre identité, leur rôle mais aussi à dépasser leur propre posture, à s’accepter et à s’imprégner les uns des autres, à s’enrichir mutuellement dans la réflexion et l’action collectives ».

 

 

VOIR AUSSI