Eau

Hermance: une renaturation franco-suisse

Les travaux de renaturation en cours sur l’embouchure de l’Hermance ont pour principaux objectifs de garantir la sécurité des personnes et des biens contre les crues, d’améliorer la protection des berges contre les phénomènes d’érosion ainsi que de restaurer un delta naturel du cours d’eau.

Cette renaturation complète les travaux récemment effectués en amont de la rivière, entre le pont Neuf et le pont des Golettes. Il s’agit d’un projet transfrontalier s’inscrivant dans le cadre du Contrat de rivières du sud-ouest lémanique.
Jusqu’à la fin du mois de juin 2011, l’Hermance fera l’objet d’importants travaux à la hauteur du village du même nom, permettant entre autres de garantir la sécurité du secteur contre les inondations. La berge sera surélevée en rive gauche (Suisse) par une digue végétale et ponctuellement par un muret vers le parking de l’école. En rive droite (France) la suppression d’un long mur permettra d’élargir la section d’écoulement, d’adoucir la berge et de la rendre plus naturelle.

La renaturation comprend la création de biotopes en milieu forestier: mares, pierriers, tas de bois, souches d’arbres. Ces milieux seront favorables à de nombreuses espèces. Le castor pourrait y trouver un site favorable pour faire sa réapparition dans le secteur. L’embouchure de la rivière sera élargie pour reconstituer le delta naturel du cours d’eau.
Afin d’offrir un espace d’écoulement plus naturel des abattages d’arbres sont nécessaires. La perte des arbres abattus sera compensée par la plantation de 600 plants forestiers (arbustes), 15 grands arbres, environ 550 boutures de saules ainsi que par des plantes aquatiques dans la partie basse de la berge. Réalisée dans le cadre du Contrat de rivières du sud-ouest lémanique, cette renaturation de l’Hermance est issue d’une collaboration transfrontalière exemplaire. Elle est financée par l’Etat de Genève et les partenaires français du contrat, soit la Région Rhône-Alpes, le Conseil Général de la Haute-Savoie, l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse et le Syndicat mixte des affluents du sud-ouest lémanique (SYMASOL).

VOIR AUSSI