Environnement

IMT Mines d’Albi reconnues première mondiale

Une équipe du laboratoire RAPSODEE (Recherche d’Albi en génie des procédés des solides divisés, de l’énergie et de l’environnement) basée à l’école des Mones d’Albi reconnue au niveau mondiale  pour ses recherche dans le domaine de la valorisation des déchets pour l’énergie et l’environnement (notamment, ingénierie des phosphates.  Ces recherches font l’objet de développements industriels pour lesquels 2,4 M€ de contrats ont été conclus.

Le prix “Breakthrough and Innovative Research in New Materials for Energy and Environment” consacre les avancées technologiques apportées par les recherches conduites à IMT Mines Albi. L’équipe de RAPSODEE est reconnue comme la première mondiale dans le domaine de ” l’ingénierie des phosphates pour l’énergie et l’environnement” devant une équipe du MIT et une autre de University of Florida Gainsville aux USA. Les travaux d’ IMT Mines Albi a également été saluée par l’Université Mahatma Ghandi en Inde qui, en mars 2018, a remis, à Ange Nzihou qui dirige les recherches menées au laboratoire RAPSODEE la distinction d’”Erudite Professor” pour l’ensemble des recherches de son équipe.

Lever les freins technologiques pour transformer déchets et polluants en ressource économique et source d’énergie, tel est l’axe de recherche développé depuis 20 ans, par Ange Nzihou, professeur et Directeur du laboratoire de Recherche RAPSODEE d’IMT Mines Albi.

Pour parvenir à de la biomasse valorisable à partir de déchets et de résidus le laboratoire RAPSODEE a levé trois verrous majeurs :
– le premier, capter et éradiquer les polluants  contenus dans les résidus,
– le deuxième, prendre en compte l’ensemble des contraintes de traitement sur l’intégralité de la chaîne de traitement.
– le troisième  valoriser les phosphates, matériaux les plus prometteurs pour la production d’énergie à partir de la biomasse et de déchets. Les phosphates constituent une alternative à l’utilisation de métaux rares et coûteux, nécessaires à la mise en œuvre des procédés de transformation. Ils permettent de plus de produire une énergie de meilleure qualité avec un meilleur rendement.

« Ce n’était pas tant le traitement qui était intéressant, mais plutôt de donner des propriétés à un produit traité pour lui conférer une valeur économique de par ses fonctions », explique Ange Nzihou.

Les résultats ds recherches offrent aux industriels un potentiel de conversion de leurs déchets en un produit à valeur ajoutée. Des contrats industriels à hauteur de 2,4 millions d’euros ont été formalisés sur le thème des “Phosphates pour l’Énergie et l’Environnement” avec des industriels  Solvay, Prayon ou l’Office chérifien des Phosphates. Ces contrats visent le développement de catalyseurs et de matériaux pour le stockage et la production d’énergie. Un laboratoire commun a été même été créé avec Solvay.

La thématique de la valorisation des déchets et de la biomasse est une autre grande réussite d’IMT Mines Albi. Depuis 2005 IMT Albi accueille WasteEng, l’unique conférence internationale qui réunit, tous les deux ans , 400 participants de plus d’une cinquantaine de pays, parmi les meilleurs spécialistes mondiaux de la valorisation des déchets et de la biomasse.

Ange Nzihou a créé une revue scientifique dédiée aux questions de la valorisation des déchets : « Waste and biomass valorization », avec les éditions Springer. Enfin, la dernière initiative en date est la rédaction d’une encyclopédie de référence, sur cette thématique. Elle devrait sortir en septembre 2018. Ce travail d’animation de la communauté internationale est essentiel pour promouvoir la filière.

 

VOIR AUSSI