Énergie

Incident sur un salarié travaillant pour le CEA: reclassement au niveau 1

Le CEA Grenoble et la société D&S avaient déclaré à l’Autorité de Sureté Nucléaire le 3 septembre 2013, un évènement significatif pour la radioprotection relatif à l’exposition incidentelle d’un travailleur de D&S intervenant dans le cadre d’une opération de tri de déchets et de gravats au Laboratoire d’analyse des matériaux activés (LAMA) en cours d’assainissement.

Le développement par l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) du dosimètre passif de l’intervenant avait montré le dépassement d’une limite réglementaire d’exposition pour les travailleurs. Pour cette raison cet événement avait été classé provisoirement au niveau 2 de l’échelle internationale de gravité des événements nucléaires et radiologiques (INES), graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité.

Après expertise du rapport d’analyse, le dépassement de la limite réglementaire n’est pas avéré. Toutefois, en raison d’insuffisances en ce qui concerne la préparation de l’intervention relevées par l’ASN lors des inspections du CEA et de la société D&S qu’elle a conduites les 5 et 6 septembre 2013, l’ASN reclasse cet événement au niveau 1 de l’échelle INES.

VOIR AUSSI