Industrie, photovoltaïque, tertiaire, production végétale: la Vallée de la Chimie attend les investisseurs

Dans la Vallée de la Chimie, l’ Appel des Trente propose près de 200 hectares de terrains et de bâtiments pour des activités en lien avec la chimie, l’énergie, l’environnement.

Le  nouvel appel à projets de l’Appel des Trente propose 20 hectares d’emprises à l’intérieur des sites industriels Arkema, Bluestar Silicones, Kem One, Solvay Belle Etoile et Solvay RICL, le centre de recherche , au sud du site. Pour les sites proposés sur les plates formes industrielles, certaines contraintes existent  par exemple en termes de sécurité et d’accès.  Les entreprises doivent se  conformer aux contraintes du plan de Prévention des risques technologiques (PPRT)  qui sera arrêté par le Préfet du Rhône d’ici à la fin de 2016.

Certaines activités ont intérêt à s’installer sur ces parcelles, celles qui ont un rapport avec les activités déjà présentes. Cela peut être le cas pour des entreprises qui peuvent partager des flux de matière premières, de chaleur,  de production, dans la cadre d’une approche d’écologie industrielle et économie circulaire. Les entreprises intéressées peuvent être aussi des prestataires, comme c’est le cas de la société Jontrans, spécialisée dans le transport de substance chimiques.

L’appel à projet propose 50 000m² de locaux d’activité dont 10 000m² existants au sein des plates-formes Axel’One. Il s’agit pas la d’activités de production à l’échelle industrielle. Il peut s’agir d’activité de service de recherche, de développement en lien avec les activités chimie, environnement énergie. Une partie des locaux se situe dans le périmètre des plates formes Axel One, Axel One Matériaux pour les matériaux innovants, sur le site Solvay.

87 hectares de toitures pour le solaire

L’appel propose 87 000m² de toitures et parkings voués à recevoir des installations photovoltaïques au sein des sites Arkema, JTEKT, Kem One, Vos Logistics, Total Cres, IFP EN, . Une centrale photovoltaïque fonctionne déjà sur des toitures de Solvay. D’autres toitures pourraient  être investies, par exemple avec l’aide de la plate forme de financement participatif Green Channel. Son fondateur, Mathieu Dancre était présent lors du lancement de l’Appel des Trente 2.

Enfin 33 hectares de fonciers délaissés et/ou très contraints destinés à recevoir des projets de paysage productif.  Il s’agit d’espaces qi pourraient être consacrés à la culture de  biomasse destinée  la production d’énergie.

 

Les porteurs de projets bénéficieront d’un dispositif d’accompagnement spécifique. L’aide concernera l’ingénierie réglementaire et technique, l’accompagnement dans la prise en compte des risques technologiques, la conception architecturale et l’aménagement des sites, – L’ingénierie financière pour soutenir le projet, selon certaines conditions, dans ses étapes de développement.

« La valeur ajoutée de cet appel à projets réside à la fois dans l’importance et la variété du gisement foncier proposé, et dans la forte mobilisation de services d’accompagnement techniques et financiers, de nature à faciliter la réalisation de projets, dans des zones contraintes par les risques technologiques et la pollution des sols » conclut David Kimelfeld, vice-président du Grand Lyon en charge des entreprises.

Les sites à conquérir peuvent faire l’objet de visites par des candidats les 15 et 29 septembre. Les porteurs de projets ont jusqu’au 30 octobre 2016 pour déposer leur candidature, et jusqu’au 28 février 2017 pour détailler leur projet. Le dossier de candidature peut-être retiré sur www.appeldes30.fr. Les lauréats seront désignés en mars 2017.

VOIR AUSSI