Actualités

INNOV’R: les avances remboursables remplacent les subventions

Les six groupes qui composent l’assemblée du Conseil régional de Rhône-Alpes ont voté en faveur de l’évolution du dispositif INNOV’R. Cette évolution prévoit le remplacement des subventions par des avances remboursables.
Le dispositif INNOV’R a été créé en 2008. Il est porté notamment par la région Rhône-Alpes, par l’ADEME, et par la Caisse des Dépots et Consignations. Il a pour but de faciliter le financement de projets éco-innovants portés par les entreprises Rhonalpines, et de booster les éco-innovations auprès des entreprises, dans des domaines tels que l’efficacité énergétique, ou la gestion des émissions polluantes. Alain Chabrolle, vice-président à la santé et l’environnement explique qu’”en cinq ans, 200 projets soutenus financièrement dans le cadre d’INNOV’R ont vu le jour, pour un montant de 14 millions d’euros”.

Ces projets ont débouché sur des produits et services qui ont permis le développement de ces entreprises, ainsi que la création de nombreux emplois. Ces entreprises sont essentiellement des TPE et PME composées pour la plupart de 30 salariés maximum. Ces investissements en matière de Recherche et Développement leur permettent en outre de se positionner sur les marchés potentiels qu’elles représentent. Si la plupart de ces entreprises ont moins de trois ans, ce dispositif permet aux plus anciennes d’effectuer un repositionnement stratégique pour diversifier leur activité.

Passage d’un système de subventions à un système d’avances remboursables.

Alain Chabrolle ajoute que “depuis plusieurs mois, les entreprises qui bénéficient du dispositif ont interrogé la région sur la possibilité de faire évoluer le système financier d’INNOV’R”. Or, dans le cadre de l’assemblée plénière du Conseil régionnal des 19 et 20 juin, une délibération est proposée pour faire évoluer le dispositif. Ainsi, la région souhaite passer d’un système de subventions à un système d’avances remboursables, dans le but de recréer un capital qui aidera les entreprises.

Les six groupes qui composent le Conseil régional (FDG, EELV, FN, UDC, PSEA, PRG-APP) ont voté en faveur de l’évolution du dispositif INNOV’R. Toutefois, le groupe Europe Ecologie Les Verts regrette que les domaines de la santé environnementale et de l’économie circulaire n’aient pas été évoqués clairement dans ce nouveau texte. De son côté, le groupe Front national estime que ces avances remboursables doivent surtout constituer une aide au démarrage, et non être une source de bénéfices pour ces entreprises.

jean-baptiste.jacquet@enviscope.com

VOIR AUSSI