Énergie

Juillet août : la fraicheur a fait baisser la demande électrique

Moins de climatisation et de production de froid: la fraicheur de l’été a fait baissé la demande électrique.

Selon le bilan dressé par RTE les températures moyennes en juillet et août sont inférieures à celles de 2013, août 2014 étant même le plus froid depuis huit ans. Cela a autorisé un moindre recours à la climatisation et à la production de froid. Un minimum de puissance appelé a été observé en août avec 29,5 GW, proche du minimum du 11 août 2013. La consommation des PMI/PME et des particuliers est en légère diminution, celle de la grande industrie poursuivant sa progression depuis novembre 2013, tirée par la chimie, la métallurgie et la sidérurgie.

La disponibilité du nucléaire est très élevée pour la saison apportant entre 78% et 79 % du mix électrique. La production mensuelle hydraulique atteint de très hauts niveaux pour cette période estivale : 6,2 TWh en juillet et 5,3 TWh en août, niveau de production en août jamais observé depuis 1977. La production thermique à combustible fossile atteint un niveau historiquement bas et inférieur à la production mensuelle éolienne.

Les niveaux mensuels en juillet et août de production des renouvelables hors hydraulique sont en hausse sur 2013.
L’éolien a bénéficié de conditions de vent en juillet et août caractéristiques de la saison, permettant un facteur de charge situé autour de 15%. Avec près de 0,7 TWh, le photovoltaïque continue de bénéficier de bonnes conditions sans dépasser le record mensuel de 0,8 TWh du mois de juin.

Le parc photovoltaïque représente 530 MW contre 390 MW sur la même période de 2013. Les soldes exportateurs mensuels de juillet et d’août atteignent les niveaux les plus élevés depuis huit ans. Le solde est exportateur pour le quatrième mois consécutif avec chacun des pays frontaliers. Le solde exportateur instantané atteint en conséquence des valeurs particulièrement élevées. Les exportations instantanées vers l’Allemagne ont atteint le maximum de la capacité d’interconnexion de 1800 MW quasiment chaque jour de juillet et août, en raison des faibles conditions de vent. Le solde des échanges instantané avec  l’Espagne est demeuré exportateur pendant les deux mois, du fait de l’arrêt de deux groupes nucléaires
.

VOIR AUSSI