Actualités

KEM ONE fragile domino

Le dossier KEM ONE SAS va mettre concrètement à l’épreuve le secteur de la chimie, mais surtout le Gouvernement et la Région Rhône-Alpes. Au delà des 1300 emplois del’entreprise en Rhôpne-Alpes et PACA c’est semble-t-il toute une partie de la chimie française et de la chimie régionale qui est en jeu.

KEM ONE SAS a besoin de plusieurs atouts pour construire un avenir solide. L’entreprise a besoin de capitaux pour moderniser un outil industriel en partie dépassé, selon le rapport du Conseil général de l’Economie, de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies ( CGEIET). En période d’argent public rare ( et pas toujours bien investi) et de capitaux privés peu encouragés, le défi est difficile à relever.

KEM ONE SAS aura besoin…

KEM ONE SAS aura besoin de se procurer de l’éthylène moins cher. Là c’est les limites de la pétrochimie française qui sont en cause avec des coûts difficilement compressibles.

KEM ONE SAS aura besoin d’électricité moins chère. Ce qui est en jeu c’est la capacité du secteur énergétique de maintenir des coûts compétitifs que pour le moment seul le nucléaire est capable de fournir en volume et en prix. On imagine mal comment la transition énergétique dessinée par le Gouvernement et le Chef de l’Etat, peut assurer un cadre clair à des investisseurs.

Enfin, KEM ONE SAS a besoin de gaz à un coût inférieur. Là c’est le marché mondial du gaz qui est directeur, avec des prix orientés à la baisse par l’irruption des gaz de schistes américains, et peut-être  un jour d’autre provenance. Le dossier KEM ONE SAS peut donc poser, dans le cours terme le dossier de l’exploration et de l’exploitation des gaz de schistes en France, exploitation qui permettrait d’alimenter selon les industriels, les usines à moindre coût.

Deux types de dominos

Des réponses devront être données sur ces différentes questions rapidement et durablement. Sinon, une défaillance de KEM ONE SAS pourrait provoquer un effet dominos sur d’autres pans de la chimie en amont et en aval.

Mais on sait qu’il y a deux types de dominos, ceux qui s’effondrent en chaine en faisant du bruit et en provoquant un séisme et des réactions sociales. Et il y a les dominos qu’on laisse tomber en douceur, pour ne réveiller personne en disant, ” braves gens dormez en paix !”

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI