Environnement

La Corée du Sud invitée d’honeur de Pollutec Horizons

Au coeur de la zone du monde où la croissance est la plus élevée, la Corée du Sud bénéficie d’une économie dynamique et consacre une part importante de son PIB à la R&D (4,4% en 2012). Elle met fortement l’accent sur le développement de la compétitivité de ses entreprises dans les domaines du développement durable dont les énergies renouvelables (solaire PV, éolien), les véhicules électriques, les transports urbains ou encore le bâtiment et la construction. La géothermie assurera le confort thermique des sept nouvelles stations du métro de Séoul.

Le géant Hyundai Heavy Industries va mettre en service une ferme éolienne de 40 MW fin 2013. Dans le domaine des transports, la production en série de voitures à hydrogène a été lancée cette année tandis que celle de petites citadines électriques low-cost sera lancée fin 2014.

La Corée s’équipe de nombreuses stations de recharge rapide. De

même, un projet de train à grande vitesse (jusqu’à 500 km/h) devrait être bientôt lancé. Séoul a encore renforcé cette année les normes pour ses bâtiments (isolation,…) et la capitale devrait bientôt abriter la plus grande centrale électrique souterraine à cycle combiné.

une démarche exemplaire

en matière de ville intelligente et connectée (Songdo, près de Séoul), a achevé au printemps dernier la plus grande expérience de smart grids au monde par le nombre de technologies mises en oeuvre.

La partidcipation de la  Corée du Sud à PPollutec Horizons va se traduire par de nombreux temps forts et animations spécifiques.  Deux pavillons collectifs organisés par le KEITI (Korea Environmental Industry & Technology Institute) et la KEPA (Korean Environmental Preservation Association)  accueilleront des acteurs publics et privés du secteur environnement et une vingtaine de PME innovantes des domaines eau, air, déchets, énergie, « waste to energy », sites & sols mais aussi ingénierie ;

 Une délégation officielle constituée de représentants du ministère de l’Environnement, d’institutions et d’entreprises dont plusieurs des lauréats des « Green Awards »  Une émission spéciale sur le Plateau TV du salon le mardi 3 décembre dédiée à la politique environnementale

sud-coréenne et ses différents enjeux ;Une conférence organisée avec Delta Tech-Korea le mercredi 4 décembre, de 14 h à 18h30. Cette conférence en deux temps comprendra une présentation de cinq écotechnologies sud-coréennes (14h à 15h30) puis des rendez-vous

« one to one » privés (15h30 à 18h30).

Plusieurs délégations de Chine, d’Inde, de Thaïlande et du Vietnam sont annoncées de même que desdélégations en provenance d’autres régions du monde comme l’Europe de l’Est

Trente pays seront  représentées au niveau des stands individuels et sur les pavillons collectifs confirmés :Allemagne/Bavière, Argentine, Belgique/Wallonie, Canada, Chine, Corée du Sud, Japon. Fait notable cette année,plusieurs exposants internationaux se sont associés au Village Biogaz, preuve de l’essor de la thématique « waste toenergy » dans le monde. De même, une présence internationale forte est à souligner dans le secteur de la qualité de l’air.

 (Pologne et Serbie), l’Afrique(Soudan/Bassin du Nil) et l’Amérique latine (Argentine, Chili, Paraguay et Uruguay). Une émission du Plateau TV sera consacrée à l’économie verte et aux opportunités d’affaires au Brésil. Enfin, des décideurs issus de plusieurs pays de l’UE mais aussi des Etats-Unis, du Japon et de Corée du Sud sont attendus dans le cadre des rencontres d’affaires Green Business Meetings organisées par la CCI Paris Ile-de-France et Enterprise Europe Network.

VOIR AUSSI