Environnement

La mobilisation contre l’ambroisie a été efficace dans la Drôme

La saison du pollen d’ambroisie, commencée vers le 10 août, s’est achevée vers le 5 octobre dans la Drôme, rappelle l’association Stop Ambroisie. Même si les personnes souffrant d’une allergie au pollen d’ambroisie n’ont pas encore vu d’amélioration de leur état, la machine de guerre lancée par le Préfet de la Drôme en juin s’est bel et bien mise en marche cette année note l’association STOP Ambroisie.

L’initiative a rencontré, selon l’association présidée par Philippe de Coustine, un certain succès: 185 communes sur 369 se sont mobilisées à l’appel de l’ARS 26. Chacune de ces communes a nommé un Référent Ambroisie, en général un élu ou un technicien.
Le mission de ce ” référent” ambroisie est de repérer à l’aide d’un cadastre toutes les parcelles de terrain infestées sur leur commune, de signaler la situation à leurs propriétaires ou exploitants, de leur demander de détruire leurs ambroisies conformément à la loi, et enfin de contrôler l’exécution des engagements pris.

L’association STOP AMBROISIE, à l’origine de ce plan de lutte, n’a pu assurer la formation des Référents Ambroisie que de 3 Communautés de communes, en raison d’une mise en route tardive du plan, ce qui a nuit à l’efficacité générale du dispositif cette première année.

Le bilan officiel dressé par le Préfet (http://www.stopambroisie.com/fr/actualites_r_3.html) valide, pour l’association, la stratégie de lutte choisie, encourage les élus à s’engager davantage dans ce combat et ouvre des pistes pour une amélioration du dispositif. Parmi ces pistes on peut citer l’intérêt d’une animation des réseaux de référents par les communautés de communes, l’organisation d’une information concertée vers les référents, les agriculteurs et le secteur du BTP. Enfin, le pouvoir de police devra être remonté au niveau de l’Etat. Le démarrage du plan de lutte départemental a été un peu hésitant mais tout indique que pour la Drôme, les actions contre l’ambroisie sont sur la bonne voie et qu’il faut persévérer. STOP AMBROISIE proposera bientôt aux autorités ardéchoises un plan de lutte du même type mais adapté aux spécificités du département de l’Ardèche.

VOIR AUSSI