Transport Ferroviaire

La nouvelle autoroute ferroviaire Calais-Turin passera au large de l’agglomération de Lyon

La nouvelle autoroute ferroviaire Calais-Turin passera au large de l’agglomération de Lyon

La nouvelle autoroute ferroviaire Calais-Turin devrait permettre d’éviter l’émission de 32 000 tonnes de CO2 en un an. L’espoir des promoteurs du fret ferroviaire est qu’elle permette d’accroitre les flux pour justifier non seulement le tunnel de base de la Transalpine, mais aussi la réalisation des accès français.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !