Construction et aménagement

La Part-Dieu est développée en atténuant les effets du réchauffement

La Part-Dieu est développée en atténuant les effets du réchauffement

La Part Dieu, quartier d’affaires de la Métropole de Lyon doit devenir un quartier à vivre. Si le nombre d’emplois doit doubler, d’ici à 2030, la Métropole entend développer le quartier en atténuant les effets du réchauffement climatique.

L’ancien parking du centre commercial a disparu pour faire place à un immeuble

D’ici à 2030, plus de 650 000 mètres carrés de bureaux par rapport à 2010 devraient être proposés dans le quartier de la Part Dieu, quartier d’affaires créé au centre de la métropole dans les années soixante.  Quarante mille emplois devaient être ajoutés aux 60 000 emplois déjà proposés dans le secteur tertiaire. Des tours sortiront de terre, des immeubles seront réhabilités et mis aux normes.

Mais la Part Dieu deviendra un quartier à vivre, insistent David Kimelfeld, président de la Métropole et Georges Kepenekian, Maire de Lyon qui ont ensemble conduit , à pieds, la visite annuelle de rentrée des chantiers en cours. La Part-Dieu ne devra plus être un quartier qui se vide le soir  lorsque ferment les bureaux et le centre commercial pour ne conserver comme animation que quelques cinémas ,quelques cafés, le trafic de la gare et de son pôle d’échanges multimodal.

La transformation de la Part Dieu va se concrétiser par la démolition d’immeubles construits il y a trente ou quarante ans : des hôtels près de la gare, le parking du Centre commercial. Des immeubles seront réhabilités en tenant compte du confort thermique d’hiver mais aussi du confort thermique d’été. Des immeubles de grande hauteur sortiront de terre, eux mêmes adaptés à de nouvelles conditions de vie et de travail.

Cet accroissement des surfaces d’activité ou des surfaces de logement sera équilibré par un fonctionnement plus doux, adapté aux conséquences de réchauffement climatique. La philosophie est claire : réduire la place de la voiture qui pollue et encombre et libérer l’espace pour les modes doux et la végétation. Les trémies qui permettaient au flux d’automobiles de circuler plus rapidement seront supprimées, pour faire remonter en surface le maximum de circulation, mais une circulation apaisée.

Modes doux

Des pistes cyclables traverseront le quartier et les cheminements piétonniers seront la règle. Autour de la gare, et du centre commercial 9 hectares d’espaces publics seront réaménagés d’ici à 2022 pour davantage de confort, de lumière.  Au sud du quartier, le parc Nelson Mandela sera agrandi de plus de deux hectares.

Le végétal va pousser dans un quartier conçu pour être minéral.  L’impact des sols, des  revêtements sur la température est pris en compte avec des matériaux à albédo variable. Les arbres en plein terre seront privilégiés systématiquement. Plus de 600 arbres  seront enracinés dans des allées, rues, espaces publics, pour fournir ombrages, réduire la température par évapo-transpiration. La plantation en pleine terre  permettra d’accroitre les surfaces d’infiltration des eaux pluviales. La Part Dieu sera climatisées par une centrale production de froid aménagée dans un volume creusé à 13 mètres sous la surface du sol, afin de conserver en surface la place nécessaire pour aménager un espace vert.

VOIR AUSSI