Environnement

La presse papier signe pour le recyclage

La presse signe pour trois ans une «convention en faveur de la sensibilisation au tri, à la collecte et au recyclage des papiers de presse». Les organisations de la presse papier, le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, le ministère de la Culture et de la Communication et Ecofolio ont défini un cadre volontaire d’implication de la presse visant à promouvoir auprès de son lectorat le tri et le recyclage .

La presse papier ne représente que 25 % des vieux papiers. L’accord prévoit les actions suivantes :

1) Sensibiliser les lecteurs grâce à des campagnes d’information et de sensibilisation sur le tri, la collecte et le recyclage des papiers, diffusées gracieusement dans les titres,

2) Créer avec Ecofolio un Observatoire du papier et de la presse pour partager une meilleure connaissance des enjeux économiques et environnementaux de la filière et promouvoir l’éco conception, le tri et le recyclage des quotidiens, magazines et revues professionnelles et spécialisées

3) Participer aux travaux de la filière des papiers graphiques pour développerdes actions innovantes Alors que 90% des Français considèrent les papiers comme le matériau le plus simple à trier, moins d’un papier sur deux est aujourd’hui recyclé en France. La convention prévoit la parution d’une campagne d’incitation au tri en deux vagues (une vague en été, une vague en hiver) durant 3 années. A travers cette campagne, la presse souhaite sensibiliser les Français à la cause des papiers, les inciter à plus trier pour aider Ecofolio à atteindre un taux de recyclage des vieux papiers de 55%.

VOIR AUSSI