Énergie

L’accident nucléaire de Fukushima pourrait être classé au niveau 7

M. Hirsch a rédigé un rapport avec le bureau allemand de Greenpeace se basant sur les données publiées par l’Institut français de radioprotection et de sûreté nucléaire, et l’Institut de météorologie et de géodynamique autrichien. D’autre part, Claude-André Lacoste, lors du point presse quotidien de l’Autorité de sûreté nucléaire, déclarait que la contamination va s’étendre sur des zones considérables, parfois bien au-delà d’un rayon de cent kilomètres, et que la gestion de ces zones prendra des années, voire des décennies. Pour en savoir plus, lire le dossier détaillé de l’association Greenpeace.

VOIR AUSSI