Construction et aménagement

L’ANPCEN obtient l’inscription dans la loi de la lutte contre les nuisances lumineuses

L’ANPCEN obtient l’inscription dans la loi de la lutte contre les nuisances lumineuses

L’ANPCEN vient de réussir à faire inscrire, dans la loi de reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, des étapes décisives et innovantes. Les nuisances lumineuses, des sources lumineuses en mer, la trame nocturne, les paysages nocturnes désormais décrits comme patrimoine de la Nation et l’environnement nocturne doit être protégé.

L’ANPCEN avait déjà contribué à faire figurer la mention de la pollution lumineuse dans le décret des orientations générales de la trame verte et bleue en 2014. Elle a fait inscrire trois articles dans la loi relative à la transition énergétique votée en juillet 2015, autour des enjeux et impacts de l’éclairage. «La loi de référence de 1976, relative à la nature, ne mentionnait rien des enjeux de la pollution lumineuse, de l’environnement ou des paysages nocturnes. 40 ans après… cette pression quotidienne de la lumière artificielle la nuit sur le vivant, qui s’ajoute ou se combine hélas aux autres pressions, figure désormais dans la loi de 2016, grâce véritablement à notre pédagogie continue et nos démarches actives auprès du Parlement du Gouvernement et de nos partenaires. » indique Anne-Marie Ducroux, Présidente de l’ANPCEN.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI