Biotope

Laurent Trésallet, président du Parc national de la Vanoise

Le conseil d’administration du Parc national de la Vanoise a élu ce vendredi 11 décembre Laurent Trésallet, maire de Peisey-Nancroix  (Savoie), favorable à la nouvelle charte, président du conseil d’administration. Les maires et conseillers départementaux opposés à la charte ont quitté la séance pour ne pas participer au vote.
Le point central de cette première réunion du conseil  depuis l’adhésion à la charte était l’élection à la présidence du conseil d’administration de l’établissement. Le contexte était tendu puisque 27 communes sur 29 avaient refusé d’adhérer à la charte du Parc national en septembre.

Denis Labbé, préfet de la Savoie, a présidé à l’élection. Alain Emprin, maire de Villaroger, (commune opposée à l’adhésion à la charte) s’est déclaré candidat, associant Jacques Arnoux, maire de Lanslebourg (commune non adhérente) à la vice-présidence. La candidature de Alain Emprin  était portée par l’Association des maires du Parc national.

Le maire de Peisey-Nancroix, Laurent Trésallet (commune ayant voté la charte du Parc national) a expliqué  qu’ « en tant que signataire de la charte [sa] candidature pouvait être la plus rassembleuse des sensibilités présentes ». Alain Emprin a demandé à Laurent Trésallet d’accepter d’être vice-président, expliquant qu’en cas de refus les élus quitteraient la salle et ne participeraient pas au vote.

Laurent Trésallet a maintenu qu’il considérait sa candidature légitime. Les maires et représentants du conseil départemental ont alors quitté le conseil. Laurent Trésallet a été élu à la présidence avec une très large majorité dès le premier tour. Il a proposé  de laisser le poste de premier vice-président vacant afin qu’il puisse être occupé par un maire n’ayant pas voté la charte. Christophe Roulier, personne qualifiée pour la protection de l’environnement a été élu  deuxième vice-président. Le conseil s’est déclaré consterné par l’attitude des élus, considérant qu’elle constituait un déni de démocratie.
Laurent Trésallet, Maire de Peisey-Nancroix depuis les dernières municipales a 31 ans. Fils d’agriculteur,  ayant travaillé en alpage, il est accompagnateur en montagne et moniteur de ski. Il a souhaité que sa commune adhère à la charte considérant qu’il valait mieux faire partie du Parc pour recréer de la confiance avec les habitants que rester en dehors. Il s’est investi dans un projet de convention avec le Parc pour engager des actions concrètes. Il souhaite maintenir le lien avec les communes n’ayant pas adhéré à la charte.

VOIR AUSSI