Auvergne-Rhône-Alpes

Qualité de l’air en Auvergne-Rhône-Alpes : encore du chemin à parcourir

Qualité de l’air en Auvergne-Rhône-Alpes : encore du chemin à parcourir

En 2019, la durée et l’intensité de la pollution de l’air par l’ozone s’est aggravée dans la région, principalement sur les territoires de l’ancienne région Rhône-Alpes. Les riverains des grands axes routiers sont également exposés au dioxyde d’azote à des niveaux supérieurs à la valeur réglementaire et sanitaire. La situation concernant les particules s’améliore, mais les territoires en majorité urbanisés sont toujours soumis à des concentrations supérieures au seuil sanitaire.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI