Environnement

Le CLARA est un pôle de recherche sur le cancer qui met l’accent sur la diversité des thématiques, le lien avec les entreprises de santé et l’arrivée rapide des solutions sur le marché

Le CLARA se démarque dès son origine sur deux points. Les collectivités territoriales soutiennent fortement le Cancéropole. Ce dernier se distingue aussi par des objectifs de développement économique qui s’ajoutent aux objectifs de recherche et de santé publique. Son objectif est non seulement de mettre au point procédés et médicaments, mais aussi de permettre leur développement et leur mise sur le marché.

Trente mille patients bénéficiaires chaque année des recherches

Le Cancéropôle CLARA  travaille avec 270 équipes académiques et cliniques. Il entretient des relations avec 70 partenaires des secteurs pharmaceutiques et biotechnologiques autour de 210 projets de Recherche & Développement. Plus de 1 700 professionnels de la cancérologie  sont régulièrement mobilisés ou sollicités par le pôle. Environ 30 000 patients par an bénéficient des avancées et du réseau CLARA.

Le CLARA a mis en place des plates-formes de haut niveau, une système de labellisation de projets scientifiques d’excellence (LabEx DevweCan, SIRIC LYRIC, Institut Carnot CALYM…)./ IL a développé un portefeuille de 30 projets en pahse de transfert à fort potentiel dont cinq sont en développement clinique. Un projet est en phase de mise sur le marché. Le pôle a noué des liens particulièrement forts avec des centres de recherches en Espagne, en Chine et il fait partie par exemple d’un réseau mondial sur les sarcomes, une forme de maladie rare.

Les équipes du CLARA mènent des recherches sur plusieurs thèmes, notamment sur les liens entre Environnement, Nutrition et Cancer. L’axe environnement a complété des recherches sur le rhème Nutrition, Métabolisme et Cancer par la dimension environnementale.  Cet axe vise à promouvoir des recherches inter-disciplinaires sur les facteurs de risques environnementaux, la nutrition et le cancer .Les expositions environnementales, professionnelles, le mode de vie et la nutrition sont en effet des causes majeures de cancer.

Deux priorités ont été identifiées pour la période 2001-2014. Les chercheurs s’intéressent sur les facteurs environnementaux : pesticides et nanomatériaux manufacturés. Pour la thématique Nutrition et Cancer :, les travaux portent sur les effets des nutriments sur la carcinogénèse et identification de bio-marqueurs; interventions nutritionnelles (régime et activité physique) dans un cadre de prévention secondaire (en lien avec le Réseau National Alimentation Cancer Recherche NACRE).

http://www.canceropole-clara.com/

VOIR AUSSI