Isère

Le Pôle éducation de l’UGA se regroupera dans des bâtiments rénovés

Le pôle éducation de l’université Grenoble Alpes se regroupera sur le campus de Saint-Martin-d’Hères-Gières, dans des bâtiments entièrement rénovés sur le plan énergétique.

Vue d’une partie du projet de réhabilitation des bâtiments du site Bergès © Aktis Amplitude- Cuynat

Grâce aux financements du département de l’Isère et de l’État, le « pôle de l’éducation » de l’université de Grenoble-Alpes réunira à la rentrée universitaire 2022, au cœur du campus de Saint-Martin-d’Hères-Gières, tous les acteurs de la formation des enseignants des premier et second degrés, de la formation initiale et de la formation tout au long de la vie des enseignants. Seront rassemblés dans trois bâtiments réhabilités du site Bergès : l’Institut national supérieur du professorat et de l’éducation (Inspé) de Grenoble, la délégation Formation tout au long de la vie du rectorat de Grenoble et la Maison pour la science en Alpes-Dauphiné.

Complété par un financement de l’État de 884 000 €, l’engagement du département de l’Isère permettra la réhabilitation des bâtiments Bergès B, D et J, des bâtiments d’enseignements construits en 1968-1969 avec un potentiel de surface utile de 4 356 m². Sous la maîtrise d’ouvrage de l’Université Grenoble Alpes, les travaux porteront sur une reconfiguration intérieure complète avec désamiantage et modernisation technique. Ils porteront sur une requalification énergétique au niveau de l’enveloppe et des systèmes de chauffage, de ventilation et d’électricité. La maîtrise d’œuvre a été attribuée à l’entreprise Cuynat Construction dans le cadre d’un marché de conception-réalisation avec des objectifs de performances d’amélioration énergétique exigeants.

« Après un premier engagement exceptionnel de 6 M€, le Département fera un effort supplémentaire de 2M€ pour offrir à nos futurs professeurs des écoles de bonnes conditions d’étude et renforcer l’attractivité de l’université Grenoble Alpes. » explique Jean-Pierre Barbier, président du Département. « Ce projet de réhabilitation, accompagné par un soutien financier du département de l’Isère et de l’État, s’inscrit parfaitement dans le cadre de notre stratégie de valorisation de patrimoine axée notamment sur la transition énergétique », rappelle Yassine Lakhnech, président de l’université Grenoble Alpes.

 

 

 

 

 

VOIR AUSSI