Environnement

Le redoux réveille les amphibiens

 

La période de redoux actuelle a des conséquences sur la petite faune, surtout sur les animaux sujets à des phases de léthargie comme les chauves-souris, les crapauds, et les salamandres. La salamandre tachetée est sujette à des déplacements hivernaux occasionnels, parfois même sur la neige. Pourtant, dans les Ecrins, seules quelques très rares mentions concernent les mois de janvier et de février, toujours à basse altitude dans le Valbonnais et le Valgaudemar. Dans le cadre d’un observatoire du changement climatique, toutes ces observations précoces seront sans doute à l’avenir regardées avec beaucoup plus de vigilance, sans que l’on puisse présager pour le moment de l’impact de ces modifications sur les populations animales. Dans ce contexte, toutes les observations naturalistes peuvent intéresser les scientifiques.

Pour en savoir plus : http://www.ecrins-parcnational.fr

VOIR AUSSI