Environnement

Le Tour cycliste de l’Ain réduit son empreinte déchets

Un tonne de déchets  au lieu de 2 tonnes en 2013 a été collectée lors du récent Tour cycliste de l’Ain, par l’entreprise partenaire de l’opération.Gourdes et bouteilles en plastique, cannettes de boisson en alu, gobelets et barquettes en cartons, papiers d’emballage alimentaire, papiers gras… une  tonne de déchets (au lieu de 2 tonnes en 2013)  a été collectée cette année par Quinson Fonlupt sur l’ensemble des 4 villages départs et des 8 Zones Vertes.

L'entreprise Quinson Fonlupt, engagée dans la gestion des déchets du Tour de l'Ain ( photo R Savereux)
L’entreprise Quinson Fonlupt, engagée dans la gestion des déchets du Tour de l’Ain ( photo R Savereux)

La principale raison de la baisse est la réduction à la source des déchets avec la suppression des plateaux repas sur chaque village départ au profit de repas « mange debout » plus économes en consommables.

Répartis en 70% de déchets valorisables (dont 50% de cartons et 50% de plastiques) et 30% de déchets compostables, les déchets du tour de l’Ain sont une donnée cruciale pour les communes traversées comme pour les organisateurs qui veillent à laisser un cadre de vie propre après leur passage. Le recyclage de 9 bouteilles en plastique PET* permet de fabriquer un maillot de cycliste, tels que ceux de l’équipe Bretagne Séché présente sur le Tour de l’Ain! Le Tour de l’Ain ce sont 6 000 bouteilles d’eau de 1,5 l pour 600 coureurs et leurs équipes, entre 20 000 à 40 000 personnes sur 4 jours, entre 3 000 à 4 000 personnes par village-départ et 1 000 plateaux-repas chaque jour

La suppression de moyens trop lourds de transport a permis de diviser par deux l’empreinte carbone de la queue de peloton. Un seul véhicule de 3,5 t aux normes euro 5 a été utilisé au lieu de quatre véhicules en 2013 : un camion benne de 19t et 3 véhicules de 3,5t aux normes euro 4). Le taux de CO² de la « queue du peloton hors sportive »,  a été divisé par 2 et les nuisances visuelles et sonore Quinson-Fonlupt est allé plus loin en 2014 et a participé avec l’organisation du tour à une rationalisation des taches de collecte et de défléchage des zones vertes.

 

VOIR AUSSI