Bioéconomie

Le vignoble des Coteaux du Gier renait

Le vignoble des Coteaux du Gier renait

L’exposition Universelle de Milan a montré des solutions pour nourrir la planète. Rhône-Alpes y a présenté des initiatives locales. Dans la vallée du Gier, sur les versants des départements de la Loire et du Rhône, des viticulteurs font renaitre le vignoble, ressource locale d’avenir.

Les viticulteurs de l’association pour la Restauration et le Développement du Vignoble des Coteaux du Gier, dans les départements de la Loire et du Rhône, ne manquent pas d’enthousiasme et de courage. Ils ne manquent pas de ressources génétiques, ni de terrains. De quoi développer de nouveau le vignoble et conquérir de nouveaux marchés.

Le Gier, affluent de la rive droite du Rhône coule dans une faille entre des terrains granitiques, qui en s’ouvrant a fait apparaitre les couches de houilles très anciennes. C’est ce qui a permis le développement de Saint-Étienne. Un développement à l’origine d’une explosion démographique et d’un marché pour les vins locaux.

Fer et manganèse

Ce sous-sol, explique la documentation de l’Association, est riche en minéraux, fer et manganèse, qui confèrerait des caractères minéraux particuliers.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI