Environnement

Les “Grenoblois” radicalisent Europe Ecologie les Verts à la Région Rhône-Alpes

Lors de la session du Conseil Régional des 24 et 25 février, le groupe Europe Ecologie les Verts s’est abstenu sur plusieurs délibérations: enseignement supérieur, recherche, développement économique.Les positions extrêmes très critiques d’Europe Ecologie Les Verts ont été radicalisées en raison du poids pris par certains conseillers régionaux grenoblois. « Ils ont pris le pouvoir au sein du groupe” explique un élu régional. Une poignée d’élus EELV grenoblois très opposés à la majorité municipale de Grenoble, adopte en effet des positions radicales sur des sujets comme les nanotechnologies, la recherche. ” Ces élus

Cette position critique a placé dans une situation difficile de nombreux élus du Groupe, engagés dans des postes à responsabilité au niveau du groupe Europe Ecologie les Verts ou plusieurs responsables reconnaissent les difficultés posées par une poignée de conseillers jusqu’au boutistes, privilégiant parfois des positions syndicales à des positions d’élus.

Cette situation difficile a été vécue par Fatiha Benahmed, présidente de la Commission de l’Emploi, de l’Economie sociale et solidaire et de l’Innovation, chargée de préparer la Stratégie Régionale de Développement Economique et d’Innovation ( SRDEI). L’élue de Lyon a du présenter le fruit d’un travail réalisé avec toutes les composantes de la majorité , rapport que son propre groupe n’a pas voté. L’élue explique en substance qu’accepter de présider une commission suppose la recherche de compromis et la recherche d’accords. « Ce qui est important pour moi, c’est de faire avancer des dossiers ».

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI