Transport Ferroviaire

Les opposants italiens au Lyon-Turin présentent un argumentaire juridique en faveur de la sortie du projet

Les opposants italiens au Lyon-Turin présentent un argumentaire juridique en faveur de la sortie du projet

Le Lyon-Turin fait encore et toujours débat en Italie, où le gouvernement se déchire sur la question. Le Mouvement 5 étoiles refuse ce projet qu’il juge inutile mais le vice-premier ministre Matteo Salvini estime que le coût prohibitif d’un arrêt du projet rendrait cette hypothèse hors de propos. Le mouvement « No TAV » (non au TGV), qui rassemble depuis l’origine du projet ses opposants du Val de Suse vient d’adresser aux gouvernements italien et français un rapport juridique visant à démontrer que les deux pays peuvent encore abandonner le projet, et que l'Italie en particulier y a intérêt.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI