Transports modes doux

Les Suisses invités à inscrire le vélo dans la Constitution fédérale

Les Suisses invités à inscrire le vélo dans la Constitution fédérale

Les Suisses sont invités à se prononcer le 23 septembre sur une modification soumise à votation  qui vise à inscrire dans la Constitution fédérale les voies cyclables au même titre que les chemins et sentiers pédestres. Le Canton de Vaud appelle les citoyens à voter en faveur de la modification proposée par le Conseil fédéral.

L’arrêté fédéral soumis au vote le 23 septembre prochain est un contre-projet  du Conseil fédéral à l’initiative populaire « Pour la promotion des pistes cyclables et des chemins et sentiers pédestres ». Cette initiative a été retirée car le Conseil Fédéral en a tenu compte en proposant un arrêté qui  la reprend et anticipe ainsi sur le souhait des électeurs.

L’arrêté donne la compétence à la Confédération de fixer les règles générales applicables aux voies cyclables. Il l’autorise à soutenir leur réalisation ainsi qu’à diffuser des informations à leur propos. Le principe du remplacement en cas de suppression dans le cadre d’un projet est également ancré. Il s’agit, essentiellement, d’une extension au vélo de ce que la Constitution prévoit déjà pour les chemins pédestres.

Le nouvel article de la constitution fédérale rappelle la compétence des cantons et des communes pour la planification, l’aménagement et l’entretien des réseaux cyclables et pédestres.

Le Canton de Vaud avait soutenu l’initiative qui avait lancé le mouvement pour un votation. Mais il se prononce résolument en faveur du contre-projet du Conseil fédéral qui va dans le même sens et recommande aux électeurs de l’accepter.

Pour le Gouvernement du  Canton de Vaud, “ cette mise sur pied d’égalité des deux modes de déplacement correspond à la politique de mobilité canton de Vaud visant la complémentarité des modes de transports et la promotion de la mobilité douce.” L’intégration du vélo et des voies cyclables dans la Constitution fédérale est en complète cohérence avec la politique cantonale pour une mobilité multimodale et durable. Flexible, économe en ressources naturelles, le vélo est un moyen de déplacement rapide dans les milieux urbanisés, en particulier lorsque les équipements nécessaires sont à disposition. Sa pratique régulière, avec ou sans assistance électrique, constitue également une contribution favorable à l’état de santé.

Dans le canton de Vaud, l’Etat s’engage pour la réalisation d’infrastructures cyclables, dans les agglomérations et les communes ainsi que dans le cadre de l’entretien de son réseau routier.

VOIR AUSSI