Mobilité

Logistique urbaine : un centre pour approvisionner les grands chantiers de Lyon

Le Grand Lyon, la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon veulent améliorer l’approvisionnement de la ville et de la desserte des activités économiques en encourageant la mutualisation et la massification des livraisons ou la livraison en horaires décalés.

Le Grand Lyon a lancé trois études de faisabilité : l’une sur des “solutions fluviales pour la logistique urbaine” au départ du port Édouard Herriot, une autre surun espace logistique urbain sur le parking des halles et une étude pour un Centre de consolidation des chantiers.
Un CENTRE DE CONSOLIDATION DES CHANTIERS est un centre de distribution pour l’ensemble des produits utilisés sur un grand chantier urbain : matériaux, engins et équipement. Compte tenu des chantiers prévus dans l’agglomération une réflexion sur la rationalisation et la mutualisation approvisionnements un enjeu stratégique. Le port de Lyon‐Édouard Herriot est un emplacement optimal pour un équipement de ce type.

Centre de consolidation

L’urbanisation du quartier de la Part‐Dieu devrait connaître une accélération du développement des surfaces de bureaux (700 000 m² en 2030). Les flux de marchandises générés par l’activité tertiaire devraient augmenter de plus de 60 %.
Le Centre de Consolidation devrait permettre aux fournisseurs de matériaux de ne pas livrer leurs produits directement sur le chantier, mais sur une plate‐forme logistique à proximité de celui‐ci. Ensuite un même camion optimise le remplissage et charge des matériaux de différents fournisseurs sont destinés même chantier.
Plusieurs gains sont attendus : productivité des ouvriers du bâtiment ;réduction des dégâts dus à une mauvaise manutention ou aux techniques de stockage ; augmentation de l’efficacité des véhicules de livraison;réduction des nuisances. A Londres le centre de consolidation a réduit de 68% le nombre de camions approvisionnant les sites en travaux et de 75% les émissions de CO2.

L’étude de faisabilité de solutions fluviales pour la logistique urbaine (60 000 €) pourrait être financée par la CNR à hauteur de 20 000 € et la CCI de Lyon à hauteur de 15 000 €, en 2012 et 2013. La durée du partenariat est de 4 ans à compter de la signature de la convention. Les financements et engagements de chaque partie après 2013 dépendent de l’avancement des projets.

VOIR AUSSI