Loire

Loire : nouvelle aggravation de la situation de sécheresse

Les perspectives météorologiques sèches et chaudes des jours à venir nécessitent de renforcer les mesures de restrictions d’usage de l’eau. 7 zones de suivi du département sont désormais en situation d’alerte ou d’alerte renforcée.

Le département de la Loire connaît un déficit pluviométrique depuis ce printemps, ayant conduit le placement du département en vigilance dès le 23 avril, puis la prise de premières mesures de restriction des usages de l’eau sur 4 zones de suivi le 16 juillet, et le renforcement de ces mesures sur 6 zones de suivi le 5 août.

La persistance d’absence de précipitations notables, associée à des températures supérieures aux normales, accentuent la sévérité de l’étiage observé sur la quasi-totalité des cours d’eau de la Loire dont les débits sont actuellement très faibles(1).

Restrictions d’usage de l’eau

Cette situation et les perspectives météorologiques sèches et chaudes des jours à venir nécessitent de renforcer les mesures prises afin de préserver les usages prioritaires et la survie des écosystèmes aquatiques, et ont conduit la préfecture à mettre en oeuvre des restrictions d’usage de l’eau dans l’ensemble des communes des zones d’alerte suivantes :

  • la zone du Roannais passe au niveau de l’alerte renforcée,
  • les zones des Monts du Forez, des Monts du Lyonnais et du Rhins-Sornin sont maintenues au niveau de l’alerte renforcée,
  • la zone Sud Loire passe au niveau de l’alerte,
  • les zones du Gier, du Pilat Sud demeurent au niveau de l’alerte,
  • le fleuve Loire amont et le fleuve Loire aval sont en situation de vigilance.

La limitation des usages est fonction de la gravité de la situation hydrologique de chacune des zones d’alertes et différenciée selon la nature des usages et la provenance de l’eau (cf. carte jointe)(2). Elles ne s’appliquent pas aux retenues de stockage ni au canal du Forez.

Les principales mesures de restrictions concernant les particuliers sont progressives et vont de la limitation des horaires d’utilisation de l’eau à l’interdiction d’utilisation de l’eau pour les usages suivants : le lavage des voitures hors des stations professionnelles, le remplissage des piscines privées, l’arrosage des pelouses, l’arrosage des jardins potagers, massifs fleuris, plantations arborées. Le prélèvement dans les cours d’eau (bief, pompage) ou dans les nappes pour le remplissage des plans d’eau est interdit.

Pour les usages économiques de l’eau, seuls les prélèvements indispensables dans les process de fabrication industrielle sont autorisés et l’irrigation agricole est soumise à des restrictions en fonction des cultures concernées et des matériels utilisés.

Des mesures adaptées et évolutives

Ces mesures s’adaptent à l’évolution de la situation climatique et hydrologique. Au vu des prévisions météorologiques, une aggravation de la situation est à anticiper, qui entraînerait le passage à courte échéance de certaines zones en alerte renforcée voire en crise.

La préfecture indiuque que les services de contrôle seront vigilants durant cette période pour s’assurer du respect des règlements et des arrêtés préfectoraux individuels d’autorisation ou déclaration de prélèvement.

 

1. Les conditions hydrologiques sont consultables sur le site internet Hydroréel

2. Le détail des différentes mesures est consultable dans les documents suivants :

 

 

 

VOIR AUSSI