Mobilité

Lyon: Le SYTRAL rénove ses stations de métro

Dans le cadre de la modernisation de ses infrastructures, le SYTRAL a choisi de rénover quatre stations de métro historiques, dont celles de la Gare Part-Dieu et de Bellecour. Le but est notamment d’offrir de meilleures conditions d’accueil et de confort aux voyageurs.

Depuis 2016, le SYTRAL réalise divers aménagements dans le Métro de Lyon. Après avoir ajouté des rames supplémentaires à la ligne de métro D pour répondre à l’affluence croissante des voyageurs, c’est maintenant quatre stations de métro historiques qui sont rénovées tant sur le plan technique qu’esthétique. Cette rénovation s’inscrit dans le cadre de la politique du SYTRAL de modernisation des équipements et infrastructures dont il est propriétaire, afin d’offrir les meilleures conditions d’accueil et de confort aux 1,7 million de voyageurs quotidiens.

La Station Gare Part-Dieu est l’une des quatre stations rénovées. Cette station  inaugurée en 1978  était le premier terminus de la ligne B avant ses prolongements successifs à Jean Macé, Gerland, gare d’Oullins et prochainement jusqu’aux hôpitaux Lyon-Sud. Cette station importante, point de correspondance avec trois lignes de Tramway et  le Rhône-Express, est l’une des plus fréquentées du réseau TCL, avec 75 000 voyageurs quotidiens. Les travaux ont débuté en janvier 2016 et viennent de s’achever, la transformant en espace de vie moderne et fonctionnel.

En référence au patrimoine cinématographique de Lyon, le concept architectural retenu exprime, à travers un travail graphique et décoratif sur les parois, le déplacement et le transit des voyageurs. Les murs de la station déroulent une immense frise animée par les variations de motifs répétés. Des photographies originales sont imprimées sur des panneaux stratifiés blancs et les motifs graphiques sont reproduits en noir.  Le bandeau support du nom de la station est rétroéclairé grâce à des panneaux LED et apporte une source lumineuse complémentaire. Le faux-plafond tubulaire vient éclaircir les quais du métro et ainsi renforcer le sentiment de sécurité.
Le revêtement de murs est réinventé avec l’installation de consoles métalliques, en remplacement des crémaillères, sur lesquelles s’accrochent les éléments du mobilier (assises, panneaux d’information, etc.). Ce nouveau principe d’accrochage permet de faire évoluer et de moduler à souhait l’aménagement de la station. Ce nouvel agencement participe à une meilleure gestion des flux sur les quais.

A Bellecour, l’une des autres stations rénovées,  le chantier vient de débuter et s’achèvera au premier trimestre 2017. Seuls les quais de la ligne A sont rénovés, la ligne D ayant été construite bien plus tard, au début des années 1990. Cette station compte près de 32 millions de voyages annuels en son sein.

Le concept architectural fait référence au style classique et au statut emblématique de la place Bellecour. Pour suggérer l’espace d’une galerie, les parois seront habillées de grands panneaux opalescents sertis de cadres en inox dont les dimensions seront amplifiées grâce aux reflets des surfaces émaillées et l’éclat du métal poli.

Pour garantir une cohérence architecturale et technique, les rénovations des quatre stations s’appuient sur une charte commune qui s’inspire du mobilier urbain du réseau de transport en surface (arrêts de bus et de tramway) et prévoit plusieurs aménagements : les parois se voient dotées de consoles métalliques sur lesquelles s’accrochent les éléments du mobilier (assises, appuis assis-debout, panneaux d’information, etc.), les faux-plafonds tubulaires viennent éclaircir les quais du métro pour renforcer le sentiment de sécurité, les bandeaux supports du nom de la station, rétroéclairés par des panneaux LED complètent l’éclairage.

Bellecour sera la dernière station a être rénovée. En effet, la station Hôtel de Ville Louis Pradel a déjà dévoilé son nouveau visage et les travaux de la station Charpennes s’achèveront à l’automne 2016. Le budget global des travaux de rénovation des quatre stations est de 6M€ HT, dont 1,5M€ HT dédié à l’opération de la station Bellecour, et 1M€ HT pour la station Gare Part-Dieu.

jean-baptiste.jacquet@enviscope.com

VOIR AUSSI