Infrastructures

Lyon-Turin: les opposants dénoncent la décision du Conseil d’Etat

La coordination des opposants au projet de nouvelle ligne ferroviaire Lyon Turin  réagit au rejet par le Conseil d’Etat de requêtes visant à l’annulation du décret de déclaration d’utilité publique des accès français.
Pour les opposants, le Conseil ”
a rejeté le droit des citoyens et des contribuables à bénéficier d’un débat public sur l’opportunité d’un projet vieux de trente ans dont le coût a été multiplié par dix… ( Il a ) rejeté le droit des citoyens d’être entendus par des commissaires enquêteurs impartiaux, indépendants et sans intérêt ni conflits d’intérêts”.

Les opposants mettent en avant les difficultés de la ligne ferroviaire Perpignan-Figueras en “partenariat public privé” est en faillite ” et celles de la ”  ligne ferroviaire Tours-Bordeaux est déjà en difficulté financière.” Alors que l’ancien ministre Louis Besson a déclaré publiquement dans le documentaire de “Pièces à conviction”, diffusé par France 3 le 4 novembre, qu’il s’est arrangé avec Jacques Chirac pour que ce projet soit imposé en violation de tous les principes républicains et notamment de l’article 14 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Les opposants entendent poursuivre leur action au niveau des instances de justice européennes.

VOIR AUSSI