Bioéconomie

Maïs MON 810: plusieurs associations demandent le maintien de l’interdiction

Plusieurs organisations environnementales, paysannes et apicoles (1) dénoncent la décision du Conseil d’Etat d’annuler un arrêté ministériel interdisant la mise en culture de maïs modifié MON 810 pris en mars 2012 par le gouvernement.

Les organisations demandent au ministre de l’Agriculture  de montrer qu’il veut “ l’avènement d’une agroécologie résolument opposée au monopole alimentaire des firmes agroproductivistes.” ” S’il veut être cohérent, il lui faut refuser sur nos territoires des cultures de plantes génétiquement manipulées, dont l’autorisation repose sur des protocoles reconnus insuffisants (ANSES, HCB, mais aussi à l’unanimité du Conseil européen des ministres de l’environnement). M. Le Foll doit aussi plaider plus activement pour renforcer les procédures européennes d’évaluation des OGM.

1) Amis de la terre, Confédération paysanne, Fédération française des apiculteurs professionnels, Fédération nationale d’agriculture biologique, France Nature Environnement, Greenpeace, Nature & Progrès, Réseau Semences paysannes, Union Nationale d’apiculture française.

VOIR AUSSI