Construction et aménagement

Maison individuelle, extension, collectifs : Chacun peut « habiter bois »

Les intervenants sur le marché de la construction bois sont  de différents types pour la maison individuelle.

Des constructeurs ont développé des approches très industrialisées depuis plusieurs années. L’industrialisation permet de réduire les coûts par la fabrication d’éléments standardisés,  à partir de bois de qualité suivie.

La construction bois a la réputation d’être économique en raison de l’industrialisation des éléments secs  qui permet une construction rapide.

 Mais il ne faut pas assimiler construction et bon marché. La construction de maison bois ( voire le glossaire)  est proposée par plusieurs types d’entreprises.  L’offre se caractérise en gros par la présence de trois types d’offres.

Des maisons industrialisées

Une offre de produits industrialisés existe. Le choix de l’industrialisation a été fait depuis longtemps dans les pays d’Europe du Nord, au Canada, en Allemagne, en Autriche. L’industrialisation a été développée en France par une entreprise comme OSSABOIS, implantée dans la Loire, dans le secteur des Monts de la Madeleine, l’entreprise a été reprise par le groupe Bouygues. Un  autre intervenant  est le groupe AST, installé à Décines, qui développe au niveau national, la marque NATILIA.

L’intégration de la première transformation à l’amont, l’innovation pour réaliser des éléments, permet de réduire sensiblement les coûts au mètre carré. Sur un marché important, une entreprise a atteint un prix plancher  de 1100 euros le mètre carré, pour des maisons toutes équipées, de 100 ou 150 mètres carrés.

Mais il  faut compter un prix plus élevés pour des maisons sur catalogue proposant des séries plus petites et une moindre personnalisation, pour des prestations plus haut de gamme. Le prix peuvent aller jusqu’à 2000 euros le mètre carré.

Des constructeurs régionaux

Le deuxième segment de marché est représenté par des entreprises régionales ou locales, qui  à la recherche d’une diversification, viennent vers la construction bois, soit depuis le secteur de la construction, soit depuis le secteur de la charpente. Une bonne partie des nouveaux  intervenants de la maison individuelle  proposent de la maison à ossature bois.

Deux types d’offre existent sur ce marché.

Certaines entreprises proposent de construire des maisons dans le cadre d’un Contrat de Construction de Maison Individuelle (CMI). Ce contrat permet au consommateur de signer avec une seule entreprise, qui  prend en charge l’intégralité des travaux : des  réseaux au second œuvre, en passant par la dalle et la construction elle-même du gros œuvre. Le contrat CMI est plus facile pour le consommateur, sur le plan pratique, technique, comme sur le plan  financier et juridique. Environ 20% des quelque 400 intervenants ( certains ne construisent qu’une maison de temps à autre) rhônalpins du marché de la maison en bois, proposent ce type de contrat.

Des entreprises de charpente

La majorité des intervenants sur le marché de la construction bois viennent des métiers du bois.  Les  entreprises  de charpente  représentent 40%  des intervenants du marché de la maison bois et la maison  bois représente une part importante de leur activité.

Ces entreprises peuvent proposer de réaliser le gros  œuvre, c’est à dire les murs, les ouvertures,  la charpente, cloisons intérieures. Le maître d’ouvrage doit  faire appel à d’autres entreprises pour les autres prestations de second œuvre : chauffage, plomberie, électricité, etc.

IL est utile dans ces cas  de faire appel à un maître d’oeuvre, professionnel qui peut conseiller,  assister le maître d’ouvrage dans la recherche d’entreprises, dans l’organisation et le suivi du chantier.

Le bois pour les extensions et les rénovations

L’extension d’une habitation est la solution plus économique pour accroitre la surface habitable. L’opération peut être menée sur un immeuble existant, d’une manière différée, ce qui permet d’étaler la dépense. L’extension bois peut être réalisée lorsque la famille s’agrandit.

L’extension bois permet d’accroire surface à des conditions intéressantes, et de faire évoluer  le style architectural d’une construction, en adjoignant à une construction en matériaux traditionnels une construction originale sur le plan du matériau, mais aussi sur le plan des formes.

La surélévation est aussi une manière intéressante de gagner de la place et des entreprises de charpente sont bien placées pour réaliser ces opérations délicates et spectaculaires.

Le bois en collectif

On peut aussi habiter et acheter un  «  logement bois »,  non seulement dans des maisons  individuelles  en bande ou jumelées, une tendance qui va se développement mais aussi dans des petits collectifs, R1 à R plus 2. La construction en ossature bois, avec mise en valeur ou non du matériau bois se développe.

Certains promoteurs commencent même à proposer des appartements à l’achat dans de tels ensembles. Et des constructions  bois jusqu’à R plus 7 sont en cours de construction. Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel mais la construction bois peut aller assez haut….

VOIR AUSSI