Environnement

McPhy Energy signe avec Fincantieri pour des sous marins à hydrogène

Les sous-marins classiques évoluent avec des moteurs diesel en surface ou à l’immersion périscopique au schnorchel dispositif assurant l’alimentation en air du moteur au moyen d’un tube hissable en surface et l’évacuation à faible immersion des gaz.

En plongée profonde, les submersibles sont mus par propulsion électrique grâce à des batteries  rechargées au préalable par le diesel. L’autonomie en plongée sans schnorchel dépend de la vitesse : quelques heures à grande vitesse à quelques jours à vitesse très lente.

La propulsion nucléaire permet de dépasser cette limite. Des pays rejetant le nucléaire ont développé d’autres voies. Même si des recherches ont eu lieu en France pour des sous marins anaérobies, l’Allemagne a développé des recherches pour des sous marins à pile à combustible. L’Italie qui a renoncé à l’énergie nucléaire,  s’intéresse aussi à ce mode de propulsion.

Le marché signé  avec Fincantieri amènera McPhy Energy à étudier un réservoir destiné à équiper des navires propulsés à l’hydrogène, afin d’en construire un premier prototype.

”  Cette collaboration avec McPhy Energy nous permettra de bénéficier de son savoir-faire mondialement reconnu combiné à sa technologie unique de stockage de l’hydrogène. C’est un projet clé pour notre développement dans les énergies vertes qui permettront de réduire l’impact de la mobilité maritime sur l’environnement “, explique Gerardo Borgogna, Directeur du département conception de sous-marins de Fincantieri.

Nous sommes fiers de travailler avec un constructeur naval leader comme Fincantieri qui encourage le développement du marché des énergies vertes en mer grâce à des infrastructures hydrogène concurrentielles “, ajoute Diana de Rosmini, Directeur commercial de McPhy Energy.

 ” Notre partenariat avec Fincantieri montre que l’hydrogène n’apporte pas uniquement une réponse verte aux marchés de la mobilité terrestre, mais également à ceux de la mobilité maritime ou aérienne. C’est un des premiers projets industriels concernant la mobilité maritime et notre collaboration avec Fincantieri nous donne un réel avantage technologique sur ce marché. C’est également un point de départ pour la création d’infrastructures hydrogène maritimes, incluant à la fois la production sur place et le stockage, comme sait le faire McPhy Energy “, conclut Adamo Screnci, Membre du directoire et Vice-Président de McPhy Energy.

L’hydrogène ne sera pas utilisé par les sous marins comme prolongateur d’autonomie. La propulsion par pile a combustible apporte l’avantage d’une discrétion  accrue. Le poids plus important du stockage de l’hydrogène sous forme solide n’est pas un handicap.

L’expérience devrait permettre à McPhy Energy de développer dans les ports italiens des stations de distribution d’hydrogène, explique Pascal Mauberger, président de Mc Phy. La propulsion par pile à combustible pourrait à terme intéresser des navires de surface, qui disposeraient d’une énergie plus propre.

L’Italie développe une filière hydrogène active. McPhy Energy a acquis dans le pays un fabricant de membranes pour piles à combustible.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI