Transport

Mobilité et logistique : Yokler développe ses nouveaux triporteurs électriques made in France.

Mobilité et logistique : Yokler développe ses nouveaux triporteurs électriques made in France.

Après avoir vendu près de 1 500 véhicules dans une trentaine de pays, l’entreprise a entièrement réinventé sa gamme de triporteurs professionnels à assistance électrique dédiés au transport de marchandises et de voyageurs en ville.

Dans toutes les capitales mondiales, les triporteurs se démocratisent rapidement et interpellent l’ensemble des opérateurs du dernier kilomètre : Logistique urbaine, transport de passagers, livraison de commerces de proximité, entretien de voirie et d’espaces verts.

La société lyonnaise Cyclopolitain, créée il y a 15 ans et qui communique désormais sous son nom de marque Yokler, a été l’une des pionnières de ce mouvement. « A l’époque on nous disait : pourquoi faire un trajet en vélo si on peut le faire en voiture ?, se souvient Sarah Dufour, directrice associée de Yokler. Progressivement, le contexte a changé, nous avons créé simultanément nos triporteurs et les activités susceptibles de les utiliser, inventé des business model, et 1500 véhicules en circulation plus tard, on commence à entendre : Pourquoi faire en voiture un trajet qu’on pourrait faire en vélo ? C’est une grande victoire sur les mentalités ! »

« Aujourd’hui, nous avons des véhicules en circulation dans une trentaine de pays dans toute l’Europe, japon, Brésil, Canada, et partout, nos clients ont fait de ces véhicule leur outil de travail pour transporter des personnes, des colis, entretenir la ville ou des parcs d’attraction. Il y a beaucoup de possibilités », confirme Gérald Lévy, cofondateur de l’entreprise.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !