Énergie

Nucléaire: la CGT inquiète de la situation de la sous traitance

” Une opération de communication” c’est ainsi qu’Alain Bournat, responsable du syndicat CGT de la Centrale nucléaire de Bugey ( Ain) qualifie la visite ce lundi matin de François Fillon, de Nathalie Kosciusko Morizet, Ministre de l’Ecologie et de Patrick Besson, Ministre délégué à l’Industrie sur le site EDF.

Après la conférence de presse, les membres du gouvernement ont rencontré pendant une quart d’heure les représentants des personnels. Alain Bournat, de la CGT ( plutôt favorable au nucléaire) , estime que la direction de l’entreprise réalisera les investissements nécessaires pour accroitre la sécurité, comme elle l’a fait après des catastrophes ou accidents survenus dans d’autres pays.

Le responsable de la CGT a fait part aussi au premier Ministre de la situation des effectifs employés dans les centrales. ” EDF a tardé à remplacer certaines personnes qui avaient trente années d’ancienneté dans ses effectifs. Il y a une perte d’expérience. La situation est la même chez les sous-traitants qui sont soumis à des conditions salariales de plus en plus difficiles, lors du renouvellement des appels d’offres” explique Alain Bournat.

Le responsable de la CGT a aussi interrogé les membres du gouvernement sur la politique énergétique de la France, qui manque selon le syndicat de cohérence. La CGT redoute une politique énergétique développée dans une logique de concurrence, qui laisse la part belle à la production d’énergie en fonction de la demande, des pointes et des prix auxquels l’énergie peut être vendue. Le syndicat s’interroge sur l’investissement qui pourrait être réalisé par le groupe norvégien STATKRAFT pour une centrale au gaz à cycle combiné de grande puissance, dans la plaine de l’Ain. Même avec des aéroréfrigérants, la centrale aurait besoin d’être refroidie avec les eaux du Rhône, entrant éventuellement en concurrence avec les besoins de la centrale nucléaire de Bugey.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI