Énergie

Nuit noire et ciel pur : trois étoiles pour La Motte-en-Champsaur

La Motte-en-Champsaur, 200 habitants, est entrée doucement dans la voie des nuits étoilées. Il y a quelques années, Claire Bouchet, maire, a décidé de faire participer la commune à la Nuit des Etoiles, organisée chaque mois d’août pour permettre l’observation du ciel et des étoiles filantes. 

Puis Claire Bouchet et son conseil municipal se sont laissés porter par la magie des nuits noires. ” Nous avons décidé d’éteindre les lumières une fois par mois, de 23 heures à 5 heures du matin. ” explique Claire Bouchet. L’expérience a été l’occasion découvrir la facture d’électricité de la commune, quelque 800 euros, sur un budget global de 90 000 euros.

Elle a découvert la complexité de la distribution électrique. La Motte-en-Champsaur compte plusieurs postes de distribution pour l’éclairage public. Chaque poste fait l’objet d’une facture. Claire Bouchet a décidé de réduire les dépenses, en partie incompressibles du fait du poids des forfaits.

” Nous sommes allés plus loin, nous avons décidé d’éteindre les lumières, chaque nuit, entre 23 heures et 5 heures du matin ». Ce nouveau pas, Claire Bouchet, l’a franchi prudemment.  Elle a convaincu ceux qui pouvaient avoir des craintes. Le changement a été accepté. Les habitants se sont habitués, ils se sont équipés de lampes frontales. La nuit est redevenue noire dans le village qui touche la zone centrale du parc des Ecrins. La Motte-en-Champsaur a changé de fournisseur d’électricité et est devenu coopérateur d’Enercoop, fournisseur d’électricité verte.

Davantage de papillons nocturnes

Le retour de la vraie nuit a eu des effets positifs pour la faune nocturne. Les papillons de nuit qui venaient s’abimer sur les points lumineux, retrouvent l’obscurité dont ils ont besoin. Cette récompense tombe bien car par ailleurs, les écoliers du village vont partir au mois de juin à Saint-Michel-de-l’Observatoire… sur le thème de l’astronomie !

Le jury du concours a souhaité encourager la volonté de la commune de protéger la nuit et la biodiversité qu’elle héberge dans un environnement de montagne. Le prix doit inciter le Parc des Ecrins et d’autres communes du Parc à élargir la démarche. La charte du Parc des Ecrins, à laquelle ont adhéré 46 communes, mentionne cette attention à l’éclairage public dans une mesure concernant les démarches éco-responsables. Il s’agit de déterminer et de respecter des zones et/ou des périodes d’obscurité favorables à la faune nocturne. La prise en compte d’espèces à enjeux passe par la qualité environnementale des abords de zones habitées.

A PROPOS DU CONCOURS

Le concours est soutenu par le ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie et par les partenaires de l’ANPCEN : la Fédération des Parcs Naturels Régionaux, les Parcs Nationaux, la Ligue pour la Protection des Oiseaux. Le concours gratuit est ouvert à toutes les communes de France. Il a pour objectif de promouvoir auprès des collectivités locales et des citoyens la recherche de qualité pour l’environnement nocturne.

Le concours est animé par l’association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne (ANPCEN), le label attribue 3 étoiles, sur les cinq possibles, à cette commune du Parc national des Ecrins. Actuellement,183 communes sont labellisées dans 61 départements. La Motte-en-Champsaur compte parmi les 40 communes à “3 étoiles”. Elle bénéficie cette année d’un “prix spécial”, lié à sa situation dans un parc national.

VOIR AUSSI