Mobilité

Grand Stade à Lyon: Déplacements Citoyens souligne les contrdictions des transports

L’association Déplacement Citoyens a lancé une pétition pour demande le maintien de l’Olympique Lyonnais à Gerland. L’association rappelle les arguments en faveur de ce maintien dans un stade récemment modernisé, pour lequel la ligne D de métro a été prolongée.



L’association rappelle que « les présidents de l’O.L. et du Grand Lyon tentent de nous convaincre que le stade historique de Gerland n’est pas digne de notre ville. Ils voudraient la construction par le Groupe O.L. d’un stade de 60 000 places et d’un complexe commercial à Décines, à 12 km de Bellecour, sur des terrains agricoles bien moins chers qu’en centre ville. Le Groupe O.L. serait ainsi dans ses murs au lieu d’être le locataire de la Ville de Lyon ». Le fait que les terrains sur lesquels le projet est envisagé soit des terrains agricoles est évidemment, peut-on commenter, avec les intentions affichées d’un maintien de l’agriculture de proximité, la conservation de bonnes terres agricoles. La suppression de zones agricoles, peut-on estimer, serait une confirmation du grignotage régulier des terres agricoles et des espaces naturels.



Desserte améliorée




La pétition met en évidence que le prolongement de la ligne D vers Oullins renforcera la desserte du quartier. par le prolongement de la ligne B de Gerland à la gare d’Oullins, avec parc relais et correspondance avec la ligne SNCF Lyon-Givors-St Etienne. L’association rappelle aussi que la mise en service de la gare ferroviaire Jean Macé, à 3stations de métro de Gerland, améliorera aussi la desserte du stade de Gerland puisqu’elle sera en correspondance avec les lignes SNCF Lyon-Grenoble et Macon-Lyon-Valence.

L’association estime que pour le nouveau stade, « les infrastructures publiques à réaliser (plus de 300 millions pour un équipement utilisé seulement 25 à 30 jours par an) coûteraient presque aussi cher que le stade lui-même, ce qui serait au détriment d’autres projets bien plus utiles aux habitants de notre agglomération». L’association reprend l’argument selon lequel l’accessibilité du stade resterait très mauvaise. Selon l’O.L., il nécessiterait 17000 places de parkings, alors que le Stade de France, bien desservi par RER et métro, ne nécessite que 6000 places pour 80 000 spectateurs.
Pour déplacements Citoyens, « le bilan serait désastreux : énorme gaspillage de fonds publics au profit essentiel de l’O.L., forte augmentation de la circulation routière et des embouteillages, et donc des pollutions sonores et atmosphériques et des émissions de CO2 ». Les signataires demandent que l’équipe de football continue à jouer au stade historique de Gerland, éventuellement rénové et porté de 41 000 à 50 000 places.


michel.deprost@enviscope.com



Pour les contacts avec Déplacements Citoyens: adc.lyon@gmail.com


VOIR AUSSI