Énergie

Solaire thermique à concentration : accord franco marocain entre Masen, le CEA et Alcen

MASEN, le CEA, et le groupe Alcen, signent un ensemble d’accords visant le développement de l’industrie et de la R&D dans le domaine de l’énergie solaire.
Nouvelle étape dans les coopérations franco-marocaines dans le domaine du solaire, avec des accords entre Masen, agence marocaine de l’énergie solaire, le groupe marocain ALCEN, et le CEA.

Masen prend une participation à hauteur de 50% aux côtés du groupe ALCEN dans ALSOLEN, société marocaine active dans les technologies solaires thermiques à miroir de Fresnel, destiné à la production d’électricité par processus thermique , c’est à dire utilisation d’un fluide à haute température dans des turbine. D’autre part l’accord prévoit la création d’un laboratoire de recherche commun au Maroc entre MASEN et le CEA et le lancement de nombreux projets de collaboration et de transfert de compétences.
ALSOLEN a été créée pour regrouper les entités du groupe ALCEN dans les énergies solaires et ayant développé des technologies et concepts innovants en collaboration avec le CEA. ALSOLEN développe, industrialise et commercialise des centrales solaires thermiques à miroirs de Fresnel. Ces centrales sont dotées de systèmes de stockage de chaleur innovants intégrés.

Des centrales jusqu’à 20 MW

ALSOLEN développe des centrales jusqu’à 20MWe destinées d’abord aux pays à réseau électrique peu développé, aux régions isolées et aux industriels soucieux de sécuriser leur approvisionnement électrique. Ces centrales peuvent satisfaire, outre les besoins en électricité, des besoins en chaleur industrielle et / ou la génération de froid et / ou le dessalement d’eau de mer.
ALSOLEN réalise aussi des centrales de puissance supérieure à  50MWe qui peuvent  s’insérer dans les réseaux électriques nationaux / régionaux.

Une stratégie mondiale

ALSOLEN affiche une stratégie mondiale passe notamment en Afrique subsaharienne où les besoins sont immenses et le potentiel solaire considérable.

Deux projets de référence seront lancés au Maroc, respectivement pour les deux familles de centrales matérialiseront  les avantages des solutions produisant des utilités multiples, de répondre aux besoins de zones agricoles, industrielles, de zones non connectées au réseau ainsi que ceux, dans le sillage de la dynamique impulsée par NOOR, le Plan Solaire Marocain.

La succès de cette stratégie repose sur  l’accord de collaboration entre MASEN et le CEA qui prévoit la création d’un laboratoire commun au Maroc, le développement de prototypes, de systèmes et de sous-systèmes de centrales solaires, le développement d’applications solaires. Plusieurs thématiques de recherche sont lancées notamment sur la durabilité, les performances des systèmes solaires, l’intégration de l’énergie solaire aux réseaux.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI