Solaire

Photovoltaïque : une production sensible aux nuages

La production photovoltaïque est très sensible aux nuages, ce qui justifie la mise en place de système d’anticipation de la production. Guillaume BONTRON, Responsable du Centre de Gestion de la Production Intermittente (CGPI), à la CNR, explique l’impact des nuages sur la quantité d’énergie qui parvient aux panneaux solaires.

Comment les nuages peuvent-ils perturber la production solaire?

Les nuages ont trois types d’effets sur le rayonnement solaire. Ils provoquent la réflexion d’une partie du rayonnement solaire vers l’espace. Ils diffusent le rayonnement incident qui n’a alors plus de direction préférentielle. Enfin ils absorbent une partie du rayonnement solaire, c’est à dire de l’énergie qui ne ne sera plus captée par les panneaux photovoltaïques. Chacun de ces trois effets est plus ou moins marqué en fonction du type de nuage, de leur épaisseur et de leur altitude.

Quelle est l’importance du phénomène sur une année, quel est l’impact sur la production?
C’est une bonne question, mais on n’a pas mesuré la production que l’on aurait sur nos parcs en l’absence totale de nuages. L’impact des nuages sur la production dépend bien sûr de la climatologie du lieu : l’impact sera moins important dans une région à fort ensoleillement que dans une région soumise à un climat fréquemment perturbé.Par ailleurs, la prévision de la production des parcs photovoltaïques est assez aisée dans les cas extrêmes que sont soit les journées avec un ciel entièrement dégagé, soit les journées entièrement nuageuse. La difficulté réside dans la prévision des journées avec un ciel variable, lors desquelles il est possible de mesurer de brusques variations de la production en très peu de temps.

On peut avoir au cours d’une journée, un succession de situations. On peut avoir nne matinée sous un ciel globalement couvert, avec une production assez faible, mais relativement peu variable. On peut avoir un ciel dégagé en mi-journée et début d’après-midi, avec une forte production qui suit une courbe en cloche due à la trajectoire du soleil dans le ciel. On peut enfin trouver une fin d’après-midi avec un ciel variable : la production chute alors rapidement dès qu’un nuage passe devant le soleil et remonte aussitôt, une fois le nuage passé. La production est alors très chahutée.

Toutes les technologies PV sont-elles sensibles aux nuages?

Toutes les technologies PV sont sensibles au rayonnement. Dans la mesure où les nuages agissent sur le rayonnement, elles sont toutes sensibles à leur présence.

Réponses recueillies à des questions posées par michel.deprost@enviscope.com

 

VOIR AUSSI